Ghana-Elections-Serment-Prestation

Ghana : Le président Nana Akuffo investi après une bagarre au parlement

Ouagadougou, 7 janv. 2021 (AIB) – Le président ghanéen Nana Akufo-Addo, réélu le mercredi 9 décembre dernier avec 51,59 % des voix, a prêté serment ce jeudi à Accra après une bagarre au parlement, qui s’est terminée par l’élection d’un opposant comme président de l’Institution.

Le président ghanéen Nana Akufo-Addo a prêté serment, ce jeudi à Accra, après une courte cérémonie et des danses traditionnelles en présence de plusieurs chefs d’Etats africains dont le président du Faso Roch Marc Christian Kaboré.

«Toutes mes félicitations à mon frère et ami Nana Akufo-Addo, qui a prêté serment ce jeudi 7 janvier à Accra. Je lui exprime tous mes vœux de succès, pour un raffermissement de la coopération entre nos deux pays», a écrit le président Kaboré sur sa page Facebook.

La prestation de serment a été précédée par l’élection du président du parlement ghanéen qui a été remporté par le député de l’opposition Alban Bagbin avec 138 voix contre 136 pour celui du pouvoir.

Bagarre au parlement ghanéen

Cette élection est intervenue après une bagarre au sein du parlement entre les députés du parti au pouvoir, le Nouveau parti patriotique (NPP) et ceux de l’opposition, le Congrès national démocratique (NDC), chaque parti contrôlant 137 sièges du Parlement, qui compte en outre un député indépendant.

La bagarre a pris fin grâce à l’intervention de l’armée au sein du parlement dans la nuit de mercredi à jeudi qui a rétabli le calme.

Un vote a été considéré comme nul et un élu de la formation au pouvoir a donc vraisemblablement voté pour l’opposition, ce qui a permis l’élection du député de l’opposition, Alban Bagbin.

«J’accepte avec humilité le privilège qui m’est offert de présider le 8e Parlement» du Ghana, a déclaré Alban Bagbin, qui devient le premier élu de l’opposition à la tête de cette institution dans l’histoire du pays.

«Je suis confiant que nous serons, tous les deux, guidés par l’intérêt suprême de la nation et que nous défendrons la bonne gouvernance pour les affaires de l’Etat», a assuré de son côté, le président Nana Akufo-Addo.

Les députés de l’opposition et le leader de leur parti, John Mahama, arrivé deuxième à la présidentielle de décembre dernier avec 47,36% des voix, ont boycotté la cérémonie d’investiture du chef de l’Etat. Ils contestent toujours en justice, les résultats des élections de décembre.

Agence d’information du Burkina

WIS/ak

Source : TV5 Monde Info

Photo : TV5 Monde Info

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here