Nouvel an, primature, sécurité à  la une des quotidiens burkinabè

Ouagadougou, 5 janv. 2021 (AIB)-Les quotidiens burkinabè rapportent ce mardi, la nuit du réveillon, l’attente du nouveau premier ministre et l’attaque le samedi dernier au Niger qui a occasionné plus de 100 morts.

«Fêtes de fin d’année : Des Ouagalais se sont amusés avec le coronavirus», titre ce mardi le quotidien public Sidwaya.

Une équipe du journal a fait le constat dans quelques endroits de la capitale dans la nuit du 31 décembre 2020.

L’équipe rapporte l’ignorance par les populations des mesures-barrières imposées par le gouvernement dans les débits de boisson et les boîtes de nuit.

Les journalistes de Sidwaya ont aussi constaté dans les lieux de cultes, le non-respect des mesures de port de masque, ni de dispositif de lavage de main ou de gel hydroalcoolique, encore moins de distanciation physique.

Le quotidien privé Le Pays, lui rapporte les vœux de plusieurs personnalités politiques pour la nouvelle année.

«Que la nouvelle année qui s’annonce soit celle de la victoire du Burkina Faso sur le terrorisme et sur la maladie à coronavirus et les autres pandémies», affirme, l’opposant Zéphirin Diabré, arrivé troisième à la dernière présidentielle.

Le président du parti au pouvoir, Simon Compaoré, dont le candidat vient d’être réélu pour un second mandat «invite le peuple burkinabè à s’investir sans calcul dans la mise en œuvre du programme présidentiel».

Le doyen des quotidiens burkinabè, l’Observateur Paalga rapporte le message à la Nation du président Roch Marc Christian Kaboré à l’occasion du nouvel an.

«Ensemble dans un dialogue fécond et respectueux, nous pouvons trouver les réponses et solutions appropriées pour l’amélioration des conditions de vie des burkinabè», affirme le chef de l’Etat.

Autre sujet évoqué par les quotidiens burkinabè, c’est le profil du futur premier ministre burkinabè.

Selon Sidwaya, le Premier ministre Christophe Dabiré, «arrivé en début 2019 en sauveur dans une situation sociopolitique particulièrement agitée, (…) a su trouver le fil d’Ariane pour apaiser un climat social dominé par ‘‘le virus de la défiance’’».

«Au regard de son bilan», Sidwaya pense que Christophe Dabiré «pourrait poursuivre encore sa mission».

De son côté, le doyen des quotidiens, l’Observateur Paalga, constate plutôt que le président du Faso Roch Marc Christian Kaboré «semble prendre tout son temps (pour choisir son premier ministre) comme ce fut le cas, il y a 5 ans».

Cela peut se comprendre, selon le journal vu «les différents paramètres qu’il faut prendre en compte entre les équilibres ethno-régionalistes, qu’il faut toujours préserver, et les appétits parfois gloutons des partis membres de la majorité présidentielle».

Hors du Burkina Faso, les quotidiens burkinabè commentent l’attaque perpétrée le samedi dernier contre deux villages du Niger qui occasionné la mort de plus de 100 personnes.

«100 civils tués : Début d’année sanglant au Niger», titre le doyen des quotidiens, l’Observateur Paalga.

Le journal affirme que c’est «une nouvelle année qui débute de façon sanglante au Niger, de la même manière que 2020 s’était achevée» par l’assassinat le 11 décembre dernier, de Hamani Issaka, surnommé «le marcheur pour la paix».

Le quotidien public Sidwaya informe que «les habitants survivants de l’attaque, ont selon les autorités, massivement fui», la localité vers une zone sécurisée.

Agence d’information du Burkina

WIS

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here