Le père Noël a réjoui les enfants avec ses cadeaux.

Burkina-Société-Association-Enfants-Vulnérables-Soutien

Ganzourgou : Un arbre de Noël pour 400 enfants déplacés et vulnérables

Zorgho, (AIB)-Le Réseau de protection de l’enfance (RPE) du Ganzourgou a organisé le 23 décembre 2020, un arbre de Noël pour 400 enfants issus des familles vulnérables et des familles déplacées.

Le Burkina Faso enregistre ces dernières années un déplacement massif de populations consécutif aux attaques terroristes perpétrées dans plusieurs parties du pays.

La seule province du Ganzourgou comptait 3 800 personnes déplacées internes dont 2 449 enfants à la date du 05 septembre 2020.

Parmis ces enfants, plus de 85% présente des signes de détresse psychosociale, 2% ont connu un épisode de violence physique et 6% des violences sexuelles dans la trajectoire du déplacement. 1% des enfants ont perdu la trace de leurs parents.

Quelques enfants, cadeaux en main, ont immortalisé la journée avec les autorités.

Pour ces enfants et leurs parents, l’esprit n’est pas à la fête en cette période pourtant réservée aux réjouissances de fin d’année. C’est pour ne pas les laisser en marge de ces instants de joie que le Réseau de protection de l’enfance du Ganzourgou a organisé un arbre de Noël à leur intention.

L’activité a été présidée par le Haut-commissaire de la province du Ganzourgou Ambroise Ouédraogo et parrainée par Floriane Bougouma, épouse du ministre des Infrastructures Eric Bougma.

200 enfants venus des huit communes de la province ont pris part à cette célébration. Des allocutions, des remises de cadeaux et un repas communautaire ont constitué le menu.

Le maire de la commune de Zorgho Toukoumnogo Kaboré a remercié le Réseau de protection de l’enfance du Ganzourgou pour son initiative.

Il a indiqué que l’arbre de Noël va permettre aux enfants ciblés d’oublier un tant soit peu leurs soucis et de goûter à la joie des fêtes.

La marraine Floriane Bougouma s’engage à plaider pour la cause des enfants des personnes déplacées.

Pour Floriane Bougouma, c’est avec joie qu’elle a accepté être la marraine de l’activité. Elle a remercié le RPE pour son combat pour l’épanouissement des enfants.

« En ayant une pensée pour les enfants des personnes déplacées internes, vous avez pensé à l’avenir de tout le pays. » a-t-elle dit.

D’après Mme Bougouma, un avenir radieux ne peut se construire avec des enfants qui ont le sentiment qu’ils ont été oubliés. Elle a encouragé les enfants et leurs parents et a pris l’engagement de mener des plaidoyers afin qu’ils bénéficient de plus d’égards au regard de leur vulnérabilité.

Le représentant des enfants Daniel Ouédraogo a témoigné la gratitude de tous les enfants au RPE et à la marraine. Il a souhaité que les initiateurs aient toujours les moyens pour continuer à voler au secours des tous petits.

Le coordonnateur du RPE Albert Tarpaga a dit sa joie de voir toutes les autorités unies pour la cause des enfants. Il a remercié le Haut-commissaire, la marraine et tous ceux qui ont apporté leurs contributions pour la réalisation de l’activité.

A l’en croire, outre les 200 enfants présents, 200 autres recevront des cadeaux dans les différentes communes.

Les autorités ont répondu présent à l’invitation pour accompagner les enfants.

Le Haut-commissaire Ambroise Ouédraogo s’est dit satisfait de l’organisation de cet arbre de Noël. Il a saisi l’occasion pour inviter la population du Ganzourgou à appuyer conséquemment les personnes déplacées pour qu’ils retrouvent leur quiétude dans les familles d’accueil.

Le Réseau de protection de l’enfance du Ganzourgou est né en 2010 et œuvre pour la protection des droits de l’enfant. En 2020, le réseau a installé ses démembrements dans la province à travers un réseau communal de protection de l’enfance dans chacune des huit communes et 30 cellules dans des villages pour faciliter les interventions.

Agence d’information du Burkina

Moïse SAMANDOULGOU

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here