Burkina-Presse-Revue

Elections au Niger, terrorisme et football, au menu de la presse en ligne burkinabè

Ouagadougou, 4 janv. 2021 (AIB) – Les journaux en ligne burkinabè visités par l’AIB ce lundi (jour férié), commentent l’actualité sportive et internationale marquée par les attaques terroristes et les élections couplées au Niger.

«Niger : Cent morts dans une attaque simultanée de deux villages», affiche Lefaso.net, faisant remarquer que 2021 a mal commencé pour Mahamadou Issoufou et le peuple nigérien.

Le journal en ligne souligne que le Niger a connu le samedi 2 janvier 2021, l’un de ses pires massacres de civils, avant de préciser que selon l’Agence France-Presse (AFP), environ cent civils ont été tués simultanément dans deux villages à l’Ouest du pays.

«Cette attaque, ont révélé les confrères de l’AFP, a eu lieu dans une zone où opèrent les djihadistes venus à bord d’une centaine de motos», écrit Lefaso.net.

A ce sujet, akatséra.com s’interroge : «2021 comme 2020 pour le Niger et la Force Barkhane?».

Selon le confrère, 2021 commence comme a fini 2020, pour le Niger et Barkhane

Et de relater que le pays meurtri par ces attaques meurtrières récurrentes, pleure, de nouveau, une centaine de ses citoyens, massacrés, en ce début d’année, dans les villages de Tchombangou et de Zaroumdareye, dans deux attaques attribuées aux forces du mal.

«Barkhane qui vient de perdre, lundi 28 décembre 2020, et ce samedi 2 janvier, cinq jeunes soldats dans la zone dangereuse dite des «trois frontières», s’étendant entre le Mali, le Burkina Faso et le Niger, et dans la région de Ménaka, au Mali, accule, pourtant, les djihadistes, dans leurs derniers retranchements», commente Wakatséra.com.

Le même journal en linge revient sur les récentes élections couplées (présidentielle et législatives) au Niger, titrant : «Niger: que réserve le second tour de la présidentielle?».

Le confrère signale qu’avec 39, 33% des suffrages exprimés, soit 1 879 000 voix, Mohamed Bazoum, ancien ministre et candidat du Parti nigérien pour la démocratie et le socialisme (PNDS-Tarayya), parti au pouvoir, est arrivé en tête, à l’issue du 1er tour de la présidentielle nigérienne, tenue le 27 décembre dernier.

Il explique que le candidat arrivé 2e  avec 16, 99% des voix, est  Mahamane Ousmane, ancien président de la république et champion du Renouveau démocratique et républicain (RDR-Tchangi).

De son côté, Ouaganews.net met en exergue : «Alternance politique au Niger : la leçon de Issoufou Mahamadou à ses pairs».

Le média en ligne renseigne que lorsqu’il arrivait au pouvoir en 2011, à l’issue d’une élection présidentielle qui a mis un terme à la transition dirigée par Salou Djibo, le président nigérien sortant, Issoufou Mahamadou, avait fait la promesse qu’il respectera la constitution en ne briguant pas de 3e  manat.

«Réélu en 2016 pour son second et dernier quinquennat, il a mis un point d’honneur en travaillant au renforcement du processus démocratique dans son pays», commente le confrère.

En sport, Burkina24.com rapporte que les Etalons locaux ont quitté Ouagadougou pour le Cameroun pour prendre part à la sixième édition du Championnat d’Afrique des nations (CHAN) au Cameroun selon la Fédération burkinabè de football (FBF).

Et d’indiquer que le coach Seydou Zerbo dit Krol a retenu 33 joueurs pour ce voyage dont quatre joueurs de Salitas FC rejoindront le groupe le 7 janvier 2021 après le match de la Coupe de la Confédération.

A ce propos, Lefaso.net parle de «la liste des Etalons locaux qui vont défendre les couleurs nationales ».

Burkina24 évoque aussi la Coupe d’Afrique des Nations des moins de 17 ans (CAN U17), mentionnant que «les Etalons cadets veulent retrouver la compétition dix ans après».

Le confrère rappelle que depuis leur sacre en 2011 lors de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) U17 au Rwanda, les Etalons n’ont plus retrouvé cette compétition.

«L’équipe burkinabè entend mettre fin à cette disette», s’empresse d’ajouter le site d’information.

A l’en croire, les Etalons cadets ont quitté Ouagadougou le dimanche 3 janvier 2021 pour Lomé (Togo) où se dispute le tournoi qualificatif de la zone B de l’Union des fédérations ouest africaines (UFOA-B).

Agence d’information du Burkina

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here