Burkina-Presse- Revue

La dissolution du gouvernement burkinabè  et la Saint-Sylvestre au menu des quotidiens burkinabè

Ouagadougou 31 déc. 2020 (AIB) – Les quotidiens burkinabè lus par l’AIB ce jeudi, commentent les préparatifs de la Saint-Sylvestre, sans oulier la  démission du Premier ministre,  Christophe Marie Joseph Dabibré et de son gouvernement.

«Burkina : le gouvernement dessous»,  affiche à sa Une le quotidien privé, Le Pays.

Selon le journal privé, après l’investiture du président du Faso suivie de l’installation de la 8e  législature, le 28 décembre dernier, le chef de l’Etat vient de mettre fin aux fonctions du Premier ministre Joseph Dabiré.

Le confrère précise  que  le gouvernement est également dissous avec cette mise fin de fonction du patron de l’exécutif burkinabè.

Le doyen des quotidiens privés du Burkina Faso,L’Observateur Paalga mentionne à sa manchette : «Démission du Premier ministre et de son gouvernement».

De son  avis,  la nouvelle est tombée au moment où  le journal avait presque bouclé son édition.

Quant au journal public Sidwaya, il titre à sa Une : «Après son investiture : le président du Faso dissout le gouvernement».

A en croire le journal, le président du Faso Roch Kaboré qui  a été investi le 28 décembre dernier, a mis fin hier mercredi 30 décembre 2020 à Ouagadougou,  aux fonctions   du Premier ministre Christophe Dabiré et de son gouvernement à travers un décret.

Les journaux abordent également, la fin d’année. Ainsi L’Observateur Paalga affiche : «Réveillon de la Saint-Sylvestre : Poisson braisé garni de légumes chauds».

Pour le journal, une semaine après Noël, c’est l’heure de reprendre les festivités avec le nouvel An.

A lire le confrère, c’est une belle occasion de faire la fête autour d’un bon repas en famille, entre amis ou même en amoureux  et d’ajouter que des recettes sont proposées par des cuisiniers de renom.

D’après le journal, il  s’agit entre autres du poisson braisé garni de légumes chauds comme plat de résistance, d’une salade de crudité en entrée et d’une crêpe au miel comme dessert.

Pour sa part, le journal privé Le pays titre : «Préparatifs de la Saint- sylvestre : Pas d’affluence particulière dans les commerces» et «les Burkinabè ont l’esprit à la fête mais… ».

Il soutient que 2020 tire «inexorablement» à sa fin et comme d’habitude, le 31 décembre et le 1er janvier sont des prétextes pour la fête.

Le quotidien privé signale que  les Burkinabè sont partagés,  à ces fêtes de fin d’années qui se déroulent dans un contexte particulier de covid-19 et crise sécuritaire.

De son côté le journal public Sidwaya note  à sa manchette : «Des vœux de paix et de sécurité pour  2021».

Le quotidien d’Etat, à l’occasion du nouvel an, s’est entretenu avec diverses personnalités et des citoyens ordinaires à travers le pays et  à l’n croire, «tous formulé des vœux de santé et de paix 2021».

Agence d’information du Burkina

 NO/ak

 

 

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here