Dernier marché de l’année à Boromo : un rendez-vous tant attendu

Boromo, 27 déc.2020(AIB)-Le dernier marché de l’année à Boromo, a connu ce dimanche, son effervescence habituelle et a été une occasion de retrouvailles pour les habitants des villages environnants.

Ce dimanche 27 décembre 2020 marquait la fin des cinq jours du marché de Boromo, le dernier de l’année.

Pour les commerçants, restaurateurs et les maquis c’est une aubaine pour faire des affaires en cette période festive.

Comme chaque année, le dernier jour de marché draine un grand monde généralement en provenance des villages de la commune mais aussi de toute la province.

« C’est un jour qui me plaît depuis mon enfance et aujourd’hui je partage cette joie avec mes enfants et petits-enfants que vous voyez ce matin. Quand je vois les gens des villages qui s’investissent pour se faire plaisir pour la fête, c’est intéressant de voir ces personnes, en grand nombre des femmes, des jeunes filles qui dans le souci d’être la plus belle s’intéresse à presque tout : habits, chaussures, trousseau de maquillage », a expliqué dame Sougué Wonè, la soixantaine bien remplie.

La native de Lapara à 5 km de Boromo, a indiqué que c »est l’occasion de voir pour la dernière fois avant la nouvelle année, des amis d’enfance, des parents.

« C’est un grand jour et dans notre village personne ne veut manquer ce jour. Au village il ne reste personne », raconte Sougué Wonè, en plein marché accompagnée de ses enfants et petits-enfants et belles filles à la recherche de quoi faire les fêtes de fin d’année.

Vu l’affluence, il faut être suffisamment patient pour aller d’un bout du marché à l’autre.

Cette ambiance réjouit bien de commerçants sur le site du marché, qui dans l’ ensemble semblent être satisfaits du déroulement de la journée.

Quant à la cherté des articles soulevée par certaines personnes, ils affirment que tous les prix se disputent et qu’il revient au client de savoir négocier.

« C’est ça aussi le marché en Afrique, il n’y a pas de prix fixe », nous lance un commerçant.

Toutefois, il est bien dommage de constater que les mesures barrières ne soient pas respectées dans cette recrudescence de la maladie à Coronovirus.

Des cas ont été signalés à Houndé et Boromo.

Agence d’Information du Burkina (AIB)

Obkiri MIEN

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here