Burkina- Noel-Nouvel an

Noël: La foi en Dieu prônée à l’église des AD de la Zone1

Ouagadougou, 25 déc.2020 (AIB)-Le pasteur principal de l’église des Assemblées de Dieu de la Zone 1, Philippe Wendyam Yaméogo a exhorté les fidèles en la croyance en Dieu, au cours de la célébration de la nuit de la nativité le jeudi 24 décembre 2020 à Ouagadougou.

Il est vrai que les populations vivent dans un monde difficile, incertain et d’insécurité. Malgré tout cela Dieu est la solution à cette situation. Car il a envoyé son fils Jésus  Christ  pour sauver   ce monde.  Ainsi ce Christ va ramener les cœurs des hommes vers Dieu afin que Dieu soit celui qui donne la paix en abondance.

C’est en ces termes que le Pasteur principal de l’église locale des Assemblées de Dieu de la Zone1 Philipe Wendyam Yaméogo a résumé son message à l’endroit des chrétiens et citoyens Burkinabé.

Cela à l’occasion de la célébration de la nuit de la nativité le jeudi 24 décembre2020 à Ouagadougou.

Le Pasteur principal de l’église locale des Assemblées de Dieu de la Zone1 Philipe Wendyam Yaméogo

Il ajoute qu’en cette fin d’année, les hommes se passent entre eux  les  vœux multiples. Mais ces vœux n’auront une valeur certaine, un contenu réel et vivant que si Dieu fait partie de ces souhaits. C’est ainsi que dans ce climat d’insécurité et d’incivisme, le pasteur invite les Burkinabé à revenir à la parole de Dieu qui symbolise la paix.

Et aussi, a-t-il dit, le prochain est un frère, une sœur. De ce fait il est nécessaire de se pardonner et  vivre ensemble dans la quiétude et le respect mutuel en regardant vers Dieu, seul capable de maintenir ce monde dans la paix.

S’agissant de la pandémie de la COVID 19,  M.Yé appelle à la solidarité dans l’amour afin de relever le défi.

Tout comme le pasteur, les fidèles de l’église ont aussi fait des vœux à la faveur de la Noël et la fin d’année.

Ainsi pour Nématou Nassa cette fête est la commémoration de la naissance de Jésus Christ. Pour l’occasion elle appelle les Burkinabé a cultivé le  vivre ensemble pour un pays de  paix et de sécurité. Quant à Samuel Nion, il souhaite aussi une prochaine année de paix car au cours de la présente, les Burkinabé ont souffert de l’insécurité et de la maladie à coronavirus.

Agence d’information du Burkina

EY/ata

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here