Burkina-Fête-Nativité-

Burkina/Fête de la Nativité: Les vœux du président Kaboré et de plusieurs autres personnalités

Ouagadougou, 26 déc. 2020 (AIB) – Le président du Faso Roch Marc Christian Kaboré a souhaité jeudi, «une bonne fête de la Nativité aux fidèles chrétiens du Burkina Faso et du monde», plusieurs personnalités politiques en ont fait de même.

«Je souhaite une bonne fête de la Nativité aux fidèles chrétiens du Burkina Faso et du monde qui célèbrent Noël cette année dans un contexte sanitaire particulier», a déclaré jeudi, le président Kaboré sur sa page Facebook.

Le chef de l’Etat, a invité les Burkinabè «en ces moments de communion et de partage (…) à ne pas oublier les mesures barrières contre la pandémie de la Covid-19».

«En ces temps de festivités», le président Kaboré dit avoir «une pensée spéciale pour celles et ceux qui sont engagés sur le front de la lutte contre le terrorisme et la maladie».

De son côté, le Premier ministre Christophe Joseph Marie Dabiré a souhaité sur sa page Facebook, que «la solennité de cette célébration soit porteuse de santé et de bonheur  dans notre monde, meurtri par la pandémie de la Covid-19, et qu’elle contribue à consolider la paix et le vivre-ensemble dans notre pays».

Le chef du gouvernement a exhorté les Burkinabè, «durant cette période sensible, à la prudence, à la modération, et surtout au respect strict des mesures-barrières, car le coronavirus est toujours présent parmi nous».

Le ministre de la Sécurité Ousséni Compaoré a,  lui, invité les Burkinabè, à l’occasion des fêtes de fin d’année, à «se soumettre aux contrôles et d’accepter les fouilles des véhicules».

«Les fouilles vont s’étendre aux débits de boissons, aux lieux de spectacles, les moyens de transport collectif ou individuel, l’objectif étant de diminuer les risques d’insécurité qui pourraient advenir», a-t-il déclaré.

Pour sa part, le ministre en charge de l’Administration territoriale Siméon Sawadogo a, lui, souhaité «que la naissance de Christ soit porteuse d’espérance» pour l’ensemble des Burkinabè «chacun dans ses aspirations profondes» et qu’elle soit «une occasion pour invoquer la paix» au Burkina Faso.

«Que votre Noël soit illuminé par les sourires de ceux que vous aimez et que leurs rires résonnent dans tout l’univers», a déclaré, de son côté, sur sa page Facebook, le ministre en charge de l’Education nationale Stanislas Ouaro.

Le Pr Stanislas Ouaro a invité les Burkinabè à avoir «une pensée particulière pour nos soldats, nos enseignants et nos enfants pour qui Noël n’est qu’une journée de plus dans la lutte pour la survie face aux actions des terroristes».

Le chef de file de l’Opposition politique Zéphirin Diabré a invité les burkinabè  à «prier pour la réconciliation des filles et fils de notre cher pays, et pour le retour de la paix».

«Puisse l’Enfant Jésus vous combler de grâces, et que 2021 soit une année meilleure et richement bénie !», a-t-il souhaité.

Le Médiateur du Faso, Saran Sérémé/Séré a souhaité que «la commémoration de la naissance de l’Enfant Jésus (soit) porteur d’espoir de tolérance fraternelle, de justice, d’équité, de cohésion et de paix sociale pour un Burkina sécurisé».

 

Agence d’information du Burkina

WIS/ata/ak

 

Photo : Le Courrier du Faso

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here