Le présidium à l'ouverture des travaux du comité de pilotage avec le haut commissaire du Bam Ali Ouédraogo au milieu.

Burkina-Elevage-Volaille-Projet-Rencontre

Bam/Volaille : Le PDPAV tient sa deuxième session du comité de pilotage

Kongoussi, 23 déc. 2020 (AIB)-Le projet  développement participatif avicole pour l’amélioration durable des revenus de jeunes et de femmes en milieu rural( PDPAV) a tenu sa deuxième session du comité de pilotage (COPIL)ce 22 décembre 2020 à Kongoussi sous la présidence du Haut-commissaire de la province du Bam Ali Ouédraogo.

Le comité de pilotage du projet développement participatif avicole pour l’amélioration durable des revenus de jeunes et de femmes en milieu rural (PDPAV) se réuni chaque année, en vue de jeter un regard sur les activités rétrospectif et envisager des perspectives.

Pour cette deuxième session, le comité a examiné le rapport global d’avancement des activités de 2020. Les membres ont aussi examiné et validé le programme d’activités et budgétaire de année 2021.

Le projet intervient dans cinq communes de la province du Bam que sont : Zimtanga, Nasséré, Bourzanga, Guibaré et Sabcé.

Les participants venus des cinq communes bénéficiaires du projet.

Le coordonnateur du projet Boukary Sawadogo a précisé que le projet déjà réalisé 57% de ses activités. Au niveau de l’exécution budgétaire, 54 % des fonds ont déjà été utilisés, a-t-il précisé.

L’assistant au programme à l’ONG allemande Welt Hunger Hilfe(WHH) Mouni Konombo a félicité les acteurs de mise d’en œuvre du projet pour les résultats engrangés.

M. Konombo a indiqué que la tenue de la deuxième session du comité de pilotage (COPIL) est un motif de satisfaction pour lui.

La session a-t-il dit, a permis aux participants de faire des appréciations sur les activités de 2020 et de valider le budget et les activités de 2021.

Mouni Konombo a par ailleurs demandé aux responsables du projet d’accélérer les décaissements budgétaires pour conduire les activités à temps.

«C’est la WHH qui a financé le projet pour 5ans. C’est vrai que nous sommes très regardants sur les dépenses(…), mais nous invitons les responsables du projet à faire des appels de fonds lorsqu’ils ont besoin d’argent pour travailler parce que les fonds sont disponibles. Cela nous permettra d’être au rendez- vous à la fin du projet au 31 décembre 2022» a précisé le représentant du bailleur de fonds.

Le Haut-commissaire du Bam Ali Ouédraogo, président du COPIL, a remercié l’ensemble des membres du cadre pour leurs apports dans l’examen des différents rapports.

Ali Ouédraogo a conclu en invitant toutes les parties prenantes du projet et du COPIL à s’investir pleinement pour la réussite du projet, tout en souhaitant qu’il s’étende à toutes les communes de la province.

Agence d’information du Burkina

Asmado RABO

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here