Burkina-Presse-Revue

Recensement général de la population et politique au menu des journaux burkinabè

Ouagadougou, 23 déc. 2020 (AIB) – Les journaux burkinabè lus par l’AIB ce mercredi, commentent largement  le 5e  Recensement général de la population et de l’habitat (RGPH) et la fin du mandant de la 7e législature du Burkina Faso.

«5e recensement général de la population : Le Burkina franchit la barre des 20 millions», arbore le doyen des quotidiens privés du Burkina Faso, L’Observateur Paalga.

Selon le journal, l’Institut national de la statistique et de la démographie(INSD) a livré hier mardi 22 décembre 2020, à l’issue d’une rencontre à la direction générale des douanes, les résultats provisoires du 5e recensement général de la population et de l’habitat (RGPH) qui a eu lieu du 16 novembre au 15 décembre 2019.

De  l’avis du confrère,  le  5e RGPH  fait  ressortir un effectif  total de 20 487 979  habitants  dont 51,7% de femmes et 48,3% d’hommes au Burkina Faso.

«5e RGPH : La population burkinabè est estimée à 20 487 979 habitants», titre le  journal privé, Le pays.

A en croire le journal, l’INSD a publié hier mardi à Ouagadougou, les résultats préliminaires du 5e RGPH en présence du chef du gouvernement, Christophe Marie Joseph Dabiré.

Pour le quotidien privé, il  ressort de ce recensement que la population burkinabè est estimée actuellement, à 20 487 979 habitants dans le pays.

Le journal public Sidwaya affiche à sa manchette : «5e recensement général de la population : 20,5 millions de Burkinabè dénombrés».

Le journal de tous les Burkinabè explique que l’INSD a présenté hier mardi 22 décembre 2020 à Ouagadougou, les résultats préliminaires du 5e RGPH.

A écouter, le quotidien d’Etat, l’effectif global de la population résidente du Burkina Faso est de 20 487 979 habitants.

Il précise que les femmes  représentent 51,7% et les hommes 48,3 % et que 15 millions de Burkinabè vivent en  milieu rural contre 5,398 millions en ville.

«Assemblée nationale : Ultime coup de maillet de la 7e législature», titre à sa Une,  le quotidien privé, l’Observateur  Paalga.

D’après le journal, la deuxième session ordinaire de l’année 2020, dite session budgétaire de l’Assemblée nationale  qui a débuté le 30 septembre dernier, a  refermé ses portes  hier mardi 22 décembre  2020.

Il souligne que la cérémonie de clôture organisée à cet effet, a eu un cachet particulier marque la fin de la septième de la 4e république.

Le quotidien privé, Le Pays, pour sa part, arbore à sa Une : «7e législature : Des députés font leurs adieux».

De son avis, la 2e session ordinaire de l’année de l’Assemblée nationale consacrée à l’examen du budget, s’est achevée hier mardi 22 décembre à Ouagadougou, en présence du Premier ministre Christophe Marie Joseph Dabiré.

Le journal indique que les députés sortants de la 7e législature ont fait leurs adieux à l’hémicycle par contre les réélus ont exprimé  leur reconnaissance et souhaité bon vent pour les prochaines missions.

Le quotidien d’Etat Sidwaya écrit  à sa manchette «7e législature : le bureau de l’Assemblée nationale  fait le point au chef de l’Etat».

A en croire le journal public, le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré  a reçu en audience hier mardi 22 décembre 2020 à kosyam (palais présidentiel), le bureau de l’Assemblée nationale conduit par son président Alassane Bala Sakandé.

Sidwaya relève ainsi  que les élus nationaux ont  fait le point du travail parlementaire de la 7e législature du Burkina Faso au chef de l’Etat Roch Kaboré.

Agence d’information du Burkina

NO

 

 

 

 

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here