2. Le Razan-Naaba de Ouagadougou a invité chaque Burkinabè à cultiver le pardon et la tolérance.

Burkina-Insécurité-COVID-19-Culture-Santé-Paix

Paix, sécurité, Covid : Le chef de canton du Sanmatenga appelle à la mobilisation

Kaya, 21 déc. 2020, (AIB)-Le chef de canton du Sanmatenga, le Naab Koom, a l’occasion de la fête coutumière du «Napoussem», a appelé à la paix, à la sécurité et à la lutte contre la résurgence de la Covid-19.

Le canton du Sanmatenga a célébré du 18 au 20 décembre 2020, la fête du Napoussem qui se tient annuellement après les récoltes.

«En début de la saison d’hivernage, nous avons imploré Dieu et les mânes de nos ancêtres pour une bonne récolte. Et, lorsque nous sortons de cette saison, nous les remercions, afin de jouir en «paix» de ces vivres», a expliqué le ministre de la Communication du chef de canton du Sanmatenga, Adama Simporé.

Durant ces 72 heures, plusieurs activités ont été organisées, dont certaines sont en «off» à l’abri des populations et des médias.

Aux dires de M. Simporé, à l’occasion, les chefs de villages et quartiers font vœux d’allégeance au chef du Sanmatenga pour lui solliciter protection et soutien pour l’accomplissement de leur mission de garant de la tradition et de tranquillité sociétale.

«Ils ont aussi eu des rencontres afin que chacun identifie des solutions de mise en œuvre pour un retour de la paix et de la sécurité au Burkina Faso. Ils ont également pris l’engagement de s’impliquer dans la lutte contre la CIVID-19», a-t-il ajouté.

1. Une délégation de chefs de canton venue de Manga, Koudougou, Zorgho, Tenkodogo et Ouagadougou a souhaité bonne année au chef de canton du Sanmatenga.

Dans le message lu par son ministre de la Communication, le Naaba Koom a remercié les officiels (chefs de canton et autorités administratives), venus de son fief, de Zorgho, Tenkodogo, Manga, Koudougou et Ouagadougou.

«Nous avons aussi invité chaque citoyen à cultiver la tolérance et la cohésion sociale pour que le Burkina Faso retrouve sa paix d’antan», a-t-il souhaité.

En guise de reconnaissance à l’endroit du chef de Larlé de Koudougou, un fils de ladite localité a été intronisé membre de la cour royale du Sanmatenga en tant que «Sonkogl-Naaba», (chargé de mission, en langue française).

Le Razan-Naaba de Ouagadougou a souhaité bonne fête coutumière au chef de canton du Sanmatenga.

«Nous lui souhaitons la longévité et la paix dans son canton et au Burkina Faso. Notre souhait le plus ardent est l’attente et la concorde entre fils et filles du pays des hommes intègres. Chaque Burkinabè doit cultiver le pardon, la tolérance et la réconciliation», a-t-il espéré.

Agence d’information du Burkina (AIB)

Emil Abdoul Razak SEGDA

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here