Burkina-Décoration-Réforme-Projet

Burkina : La grande Chancellerie travaille contre les décorations par copinage (ministre)

Ouagadougou, 21 déc. 2020 (AIB)-La grande Chancellerie des Ordres burkinabè travaille à réduire le nombre de décorations et à faire disparaitre celles qui sont octroyées peut-être par copinage, a affirmé lundi le ministre de la Communication Remis Fulgance Dandjinou.  

«La grande Chancellerie travaille à réduire le nombre de décorations afin qu’elles soient effectivement l’expression d’un choix beaucoup plus professionnel dans le sens où tout ce qui est lié à la camaraderie ou peut-être au copinage sont appelés à disparaitre», a déclaré Remis Fulgance Dandjinou.

Le ministre burkinabè de la Communication s’exprimait lundi, lors de la décoration de 40 agents de son département.

 «Malheureusement le ministère n’a qu’un quota de 45 décorations et forcement chaque année beaucoup de personnes se sentent exclues et laisser sur le bas-côté», a déploré M. Dandjinou.

On rappelle que cinq autres agents ont été décorés le 5 décembre 2020 à la présidence du Faso.

Selon le ministre,   les agents  ne doivent  pas regarder ces décorations comme un dû  mais une véritable récompense que la Nation entière reconnait à des travailleurs qui l’ont méritée.

«Il ne s’agit pas d’un avancement normal qu’on a 15 ans de loyaux services mais parce-que effectivement ceux avec qui vous travaillez, se sont rendus compte qu’au-delà de votre présence, vous avez apporté un plus», a-t-il  expliqué.

Parmi les 40 récipiendaires, figurent 1 officier de l’Ordre de mérite et 39 chevaliers de l’Ordre du mérite des arts, des lettres et de la Communication avec agrafes Radio, Télévision et Presse écrite.

Six agents des Editions Sidwaya (Presse écrite) ont été décorés.

Le chef de desk  Arts et Culture du quotidien d’Etat, Aubin Nana  s’est réjoui de sa distinction avant de  reconnaître qu’elle constitue une «lourde» responsabilité pour lui.

«J’ai un sentiment de reconnaissance et d’humilité. Je remercie particulièrement les premiers responsables du ministère de la Communication et  de Sidwaya. Je remercie également tous les collègues de Sidwaya», a dit M. Nana

Agence d’information du Burkina

NO/ata/ak

Réactions des six agents des Editions Sidwaya :

Alassane Nombré, agent commercial Sidwaya-Bobo.

Alassane Nombré, agent commercial Sidwaya-Bobo : «Je suis très content pour cette décoration. Je remercie mes supérieurs. Lorsque vous exercez un métier et que les hautes autorités reconnaissent vos efforts, c’est un sentiment de joie qui vous anime. Je suis très content pour cette décoration» .

Aubin Nana, journaliste.

Aubin Nana, journaliste: « C’est un sentiment de reconnaissance et surtout d’humilité. Je  reconnais que c’est une lourde responsabilité cette décoration qui m’est décernée. Je remercie particulièrement les responsables du ministère de la Communication, de Sidwaya et je dis grand merci à tous les collègues. Je dédie cette décoration à Sidwaya et à tous les journalistes du Burkina».

Haoua Sebgo, chef du service client.

Haoua Sebgo, chef du service client : «Je rends grâce  à Dieu pour cette distinction. Je remercie ma hiérarchie pour avoir porté le choix sur ma modeste personne. Je remercie également ma famille qui m’accompagne au quotidien».

Drissa Diao, direction des finances et de la comptabilité : «Je remercie mes collègues de service pour la collaboration qui nous a permis de réaliser beaucoup de choses ensemble dans le cadre du service. Je remercie ma famille qui m’a beaucoup soutenu dans mes activités ».

Drissa Diao, direction des finances et de la comptabilité.

Guel Bakyono Attiébié, Secrétaire générale  des rédactions : C’est  un sentiment de joie. Je rends grâce à Dieu pour cette décoration. Je remercie les autorités en charge du ministère de la Communication, mes supérieurs hiérarchiques qui m’ont proposée pour cette décoration. Cette décoration m’invite à mieux faire mon travail. Lorsque vous travaillez et vos supérieurs le reconnaissent, cela vous rend heureux».

Guel Bakyono Attiébié, Secrétaire générale  des rédactions.

Propos recueillis par
Abdel-Aziz NABALOUM et Mamourou BENAO (Sidwaya)

 

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here