Une vue partielle des participants à la conférence sur les droits de la femme.

Bazèga : L’ONG Manitese fait la promotion des droits de la femme

Kombissiri, (AIB)-L’ONG Manitese a organisé le mercredi 16 décembre 2020 à Kombissiri, une journée portes ouvertes des OSC, membres du réseau des associations pour la promotion des droits humains du Bazèga (RAPRODHB). Une conférence et un théâtre forum sur les droits de la femme, tel était le menu de cette journée qui a mobilisé du monde.

L’effectivité des droits de la femme et de la jeune fille demeure toujours un problème d’actualité au regard des multiples violations de droits auxquelles elles sont confrontées dans leur quotidien, malgré les efforts consentis dans ce domaine.

Dans l’optique de contribuer à lutter contre ces violations,, l’ONG Manitese à travers le projet « Services sanitaires, services communaux d’état civil et OSC pour la promotion sociale des droits des femmes et des enfants », œuvre au renforcement de capacités des OSC féminines et jeunes intervenant dans le domaine des droits humains.

A cet effet, plusieurs activités ont été réalisées afin de les permettre d’assurer une meilleure protection et défense des droits humains en général et ceux des femmes et des enfants en particulier.

Habibou Kabré: « Ces journées portes-ouvertes visent à mieux promouvoir les droits de la femme. »

Au nombre de ces activités, figurent le renforcement des capacités des OSC et la mise en place du réseau de ces OSC dénommé, réseau des associations pour la promotion des droits humains du Bazèga (RAPRODHB).

Selon la coordinatrice de Manitese, Habibou Kabré, l’idée de l’organisation d’une journée portes ouvertes qui entre dans le cadre de renforcement des capacités techniques et opérationnelles des OSC membres du RAPRODHB, est de faire la promotion et la connaissance de ce réseau à la population et de mettre à découvert les activités que l’ONG mène depuis les 2 ans dans la province.

Aussi, ajoute-t-elle, cette journée vise à inviter la population à faire connaissance des différents services que ces OSC qui se sont mis ensemble leur offrent au niveau de la province.

Cette journée a été marquée par la tenue dans la matinée, d’une conférence qui a non seulement permis de faire la lumière sur les droits reconnus à la femme, mais aussi d’établir une coexistence constatée sur le terrain entre le droit moderne et le droit coutumier.

La pièce de théâtre forum intitulée ‘’Justice pour Sabine’’ met à nu le mauvais traitement infligé aux veuves et aux orphelins.

Constat qui selon Habibou Kabré montre que d’une manière ou d’une autre, le droit coutumier dans une certaine mesure viole certains principes du droit moderne.

L’autre principale activité de cette journée qui a également mobilisé un grand monde, a été la prestation d’une pièce de théâtre forum intitulée ‘’Justice pour Sabine’’. Une prestation qui met à nu le mauvais traitement infligé aux veuves et aux orphelins en bafouant  leurs droits les plus élémentaires.

L’organisation de cette journée portes ouvertes des OSC féminines et jeunes intervenant dans le domaine des droits humains, en collaboration avec la direction provinciale de la femme du Bazèga, de la maison de la femme et de la mairie  de Kombissiri, s’est également tenue le 15 décembre à Pô dans le Nahouri et les 17-18 décembre 2020 à Manga dans la province du Zoundwéogo.

  Agence d’information du Burkina

T.Pascal TIENDREBEOGO

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here