Burkina-Lions Clubs-Formation-Genre

Burkina/Genre : Lions Clubs international veut atteindre un taux de 25%  des femmes en 2021

Ouagadougou, 19 déc. 2020 (AIB) – Le Lions clubs international  a affirmé samedi,  son objectif de faciliter la participation féminine  dans l’association, à au moins 25%  pour la promotion du genre pour le  mandant 2020- 2021.

«Le gouverneur a prévu avant la fin de son mandant qui prendra fin en juin 2021, atteindre l’effectif de 25% des femmes au niveau de notre association», a laissé entendre, la Présidente de région (PR) 19, Yvonne Thombiano-Nignan

Mme Nignan qui s’exprimait samedi à Ouagadougou au cours d’un séminaire de région 19 placé sous le thème «Affiliation féminine enjeux  et impacts sur le devenir de l’association».

Yvonne Thombiano-Nignan

Elle a, par ailleurs, précisé que le taux actuel de la représentativité des femmes dans l’association  est de 21% et que sa structure  compte relever le défi à au moins 25% pour son mandat allant de juillet 2020 à  juin 2021 pour la promotion  des femmes «lionisme».

«Le séminaire étant le lieu  par exemple de formation et d’apprentissage pour les lions et Léo que  nous sommes», a-t-elle soutenu.

A l’écouter, la thématique constitue une aubaine pour la région où des femmes représentées dans les clubs au niveau du cabinet  de la  gouverneure Diénéba Diallo  et les a invitées à rejoindre massivement Lions  clubs international.

Yvonne Thombiano-Nignan a expliqué, entre autres,  que le  district 403 au 30 novembre dernier répartis dans 54 clubs les femmes  compte 319  avec un taux 21% de l’effectif dudit district, la région en totalise aujourd’hui 259 lions répartis dans 9 clubs et 4 Léo dont 3 Oméga et 1 club Alpha.

«Au niveau des 9 clubs Lions l’effectif féminin est de 108 soit 41,69% pour la région et niveau des commissions du district, sur 34 membres, 7 sont des lions.

De son avis, ces données sont «appréciables» et constituent des efforts remarquables pour la promotion de la  femme dans le «lionisme» car selon lui, la situation interpelle à maintenir cette  croissance  dans les clubs afin de  développer le leadership de «l’autre moitié du ciel».

Quant au formateur et ancien président de zone, Simon Kaboré, il a fait remarquer que la formation consiste à réfléchir  l’affiliation féminine qui revêt un grand enjeu pour la modernisation de Lions clubs longtemps restés fermés  aux femmes.

M. Kaboré a signalé que le club service n’a ouvert ses portes aux femmes qu’en 1987 et que l’on constate une croissance des effectifs féminins de nos jours dans l’association.

Simon Kaboré a noté qu’il faut renforcer davantage la participation féminine pour que l’organisation soit plus dynamique, efficace et plus humanitaire.

Lions clubs international, a saisi l’occasion pour  lancer  une œuvre interclub à titre individuel, afin de soutenir les enfants et les familles des enfants souffrant de faim et de cancers au Burkina Faso.

Agence d’information du Burkina

NO/ata/ak

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here