Pour Thianhoun Zinta Thierry, l’objectif de cette formation vise à prévenir certains problèmes liés à la protection des PDI.

Burkina-Insécurité-Crise-Déplacés-HCR-Actions

PDI : Une synergie d’actions entre les humanitaires et autorités à Kaya

Kaya, 18 déc. 2020, (AIB)-Le sous-bureau-Kaya du Haut-commissariat des Nations unies pour les réfugiés (UNHCR) a organisé, ce vendredi, un atelier de renforcement des capacités des autorités administratives, communales, des responsables des services communaux ainsi que des Forces de défense et de sécurité (FDS) sur la protection des Personnes déplacées internes (PDI). 

Dans le but de relever les défis liés à la protection des Personnes déplacées internes (PDI) et à une meilleure coordination des différents acteurs humanitaires sur le terrain en matière du respect des droits des PDI, l’UNHCR-Kaya a organisé un atelier de renforcement des capacités des autorités administratives, communales, des responsables des services communaux ainsi que des FDS sur la protection des PDI.

Pour l’administrateur national associé à la protection de la sous-délégation de l’UNHCR-Kaya, Thierry Zinta Thianhoun, l’objectif de cette formation est, non seulement, de parvenir au renforcement des capacités de ces autorités pour une meilleure protection, mais aussi une meilleure coordination des actions visant à protéger ces PDI.

«Un autre objectif est de pouvoir faire l’état de la situation en terme de protection avec les autorités provincialed en vue de voir comment conjuguer nos efforts pour apporter une réponse au manquement liés au respect des droits des PDI et aussi prévenir certains problèmes de protection», a-t-il poursuivi.

Pour ce faire, plusieurs modules ont été enseignés aux participants des 11 communes de la province du Sanmatenga.

Il s’agit, entre autres, de la définition des concepts sur la protection des PDI, du cadre légal de protection des PDI (Constitution, Principes directeurs et la Convention de Kampala), de la politique d’engagement du UNHCR dans les situations des déplacements internes du cadre juridique lié à l’état civil dans un contexte de déplacement au Burkina Faso et des défis et perspectives de l’accès à la documentation en période de crise.

Les participants se sont engagés à travailler pour une synergie d’actions dans la prise en charge holistique des PDI.

Dans sa communication, Thierry Zinta Thianhoun a d’abord définit le concept de Personne déplacée interne (PDI) comme étant une personne ou un groupe de personnes qui ont été forcés ou contraint à fuir ou à quitter leur foyer ou leur lieux de résidence habituelle, tout en restant à l’intérieur du pays, notamment en raison d’un conflit armé, de situation de violence généralisée ou de violation de droits de l’homme ou de catastrophe naturelle.

Pour ce fait, ces groupes de personnes nécessitent une protection de leurs droits civils, politiques, etc.

A l’entendre, la protection est un concept inclusif qui se base sur les droits des personnes, un objectif, une responsabilité légale et une activité, en ce sens qu’elle requiert la collaboration de nombreux acteurs, afin de l’intégrer à toutes les actions humanitaires.

Le maire de la commune rurale de Pensa, Issaka Sawadogo : «Cette formation permettra de résoudre les frustrations sur le terrain ».

A l’issue de cette formation, les initiateurs de ce conclave ont souhaité une meilleure appropriation du contenu de ladite formation  et une mise en œuvre des recommandations qui seront formulées.

Même son de cloche pour les participants. C’est le cas du maire de la commune rurale de Pensa, Issaka Sawadogo.

«Je remercie l’UNHCR pour cette formation qui est la bienvenue, en ce sens que certaines ONG travaillent dans nos communes sans une concertation avec les autorités locales. Ce qui entraine parfois des frustrations», s’est-il réjoui.

Pour lui, cette formation sera une tribune pour plus de synergie d’actions sur le terrain entre les partenaires humanitaires et les autorités administratives, communales et les FDS.

Agence d’Information du Burkina (AIB)

Emil Abdoul Razak SEGDA

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here