Burkina-Médias-Décès

 Burkina : Décédé mardi, un ancien correspondant de l’AIB inhumé jeudi

 Ouagadougou, 18 déc. 2020 (AIB) – Issaka Ouédraogo, ancien correspondant de l’Agence d’information du Burkina (AIB), décédé mardi dernier à l’âge de 67 ans, à Ouagadougou, a été inhumé ce jeudi à Fada N’Gourma, sa ville de résidence.

 Avec un diplôme de conservateur archiviste, obtenu après une formation de deux ans au Luxembourg, Issaka Ouédraogo a intégré la fonction publique en qualité de journaliste le 1er juillet 1980. Il a d’abord servi à la radio notamment la radio Bobo.

Il a ensuite rejoint l’Agence voltaïque de presse (AVP) aujourd’hui Agence d’information du Burkina (AIB) après une formation initiale au Centre de formation professionnel de l’information (CFPI), devenu aujourd’hui Institut des sciences et technique de l’information et de la communication (ISTIC).

En fonction au siège de l’AIB à Ouagadougou, Issaka Ouédraogo a souhaité être affecté à Fada N’Gourma, où il est né et où résidait sa famille, a indiqué l’ancien rédacteur en chef de l’AIB (1985 à 1987), Benin Bilélé.

Selon celui-ci, c’est dans cette ville que le correspondant de l’AIB a passé la grande partie de sa carrière.

«Dans cette ville, il a tissé des relations au sein de l’administration et des coutumiers. A travers ses reportages, il a fait connaitre la région de l’Est», a indiqué Benin Bilélé.

Issaka Ouédraogo a aussi contribué à l’installation de la première radio privée de Fada qu’est Radio Taanba.

Il a été fait en 2016, Chevalier de l’Ordre du Mérite burkinabè avec agrafe Arts et Communication et a pris sa retraite en 2011.

Agence d’information du Burkina

WIS/ata/ak

Source : Radio Taanba.

Photo : Radio Taanba.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here