France-Marie-Nomination-Condamnation-Amende

France : La maire de Paris juge «absurde» sa verbalisation pour avoir promu trop de femmes

Ouagadougou, 16 déc. 2020 (AIB) – La maire de Paris Anne Hidalgo a jugé mardi, «absurde, injuste, irresponsable, dangereuse» la décision du ministère de la Fonction publique, d’infliger une amende à la ville pour avoir promu trop de femmes.

L’élue socialiste a confié mardi avoir ressenti de la «joie», en apprenant «la semaine dernière que la ville de Paris devait payer une amende de 90.000 euros (près de 59 000 000 FCFA) sur décision du ministère de la Fonction publique (…) pour avoir nommé trop de femmes aux postes de directions».

Selon Anne Hidalgo, 69% des nominations, de la mairie de Paris sont féminines, soit 11 femmes contre 5 hommes.

«Cette amende est évidemment absurde, injuste, irresponsable, dangereuse», a estimé, Anne Hidalgo, ajouter qu’il faut «promouvoir les femmes avec détermination et vigueur car le retard partout en France est encore très grand».

«Oui, pour promouvoir et arriver un jour à la parité, il faut accélérer le tempo et faire en sorte que dans les nominations il y ait plus de femmes que d’hommes», a-t-elle indiqué.

Anne Hidalgo, compte envoyer le chèque elle-même, «avec (ses) adjointes, (ses) directrices et l’ensemble des femmes du secrétariat général».

«Je proposerai à toutes les présidentes de groupes, majorité comme opposition, si elles le souhaitent» de s’y joindre, a-t-elle renchéri.

En France, alors que les hommes ont obtenu le droit de vote «universel» en 1848, les femmes ont dû attendre 1944 pour l’obtenir et 1945 pour l’exercer pour la première fois.

Agence d’information du Burkina

WIS/ak

Source : Sud-Ouest

Photo : Sud-Ouest

 

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here