Congo-Kinshasa-Discours-Rapatriement-Reliques

Congo-Kinshasa : Le président Tshisekedi annonce le rapatriement des reliques de Patrice-Emery Lumumba

Ouagadougou, 15 déc. 2020 (AIB) – Le président de la République démocratique du Congo (RDC), Félix Tshisekedi a annoncé lundi, le rapatriement prochain, des reliques de Patrice-Emery Lumumba, un des héros nationaux, afin de lui donner une sépulture digne.

Selon le président Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, le rapatriement des reliques du héros national Patrice-Emery Lumumba, se fera en marge de la célébration des soixante et un an d’indépendance le 30 juin 2021.

Le chef de l’Etat congolais s’exprimait lundi, devant le Parlement réuni en Congrès, au cours de son discours sur l’Etat de la Nation.

Patrice-Emery Lumumba  a été Premier ministre du Congo-Kinshasa (ex Congo Belges), de l’indépendance jusqu’à son renversement et son arrestation, deux mois après, par le chef d’Etat-major de l’armée Congolaise, le colonel Joseph Mobutu, futur président de la république.

Celui-ci l’a livré à ses ennemis, les séparatistes katangais qui l’ont assassiné le 17 janvier 1961 avec l’aide d’hommes de main belges.

Devenu président et général en 1965, Joseph Mobutu qui s’est rebaptisé Mobutu Sese Seko Kuku Ngbendu wa Za Banga, a élevé son bourreau Lumumba au rang de héros national en 1966.

En 2000, l’un des Belges qui avaient contribué à son assassinat, le commissaire de police Gérard Soete a raconté avoir découpé et dissous dans l’acide le corps de M. Lumumba.

Dans un documentaire diffusé sur la chaîne allemande ARD la même année, M. Soete a affirmé avoir conservé des dents de M. Lumumba, en les montrant.

En 2016, une dent a été saisie dans le cadre d’une enquête ouverte par le parquet fédéral sur la mort de l’ancien Premier ministre.

Le 30 juin dernier, Juliana Lumumba, la fille de Lumumba a adressé une lettre au roi Philippe de la Belgique lui demandant que les reliques de son père retournent «sur la terre de ses ancêtres».

Le 10 septembre dernier, le juge d’instruction Belge a décidé qu’un objet, en l’occurrence une dent, pourrait être rendue, à la famille, après un avis positif du parquet fédéral.

Agence d’information du Burkina

WIS/ak

Source : Présidence RDC, Medias de Bruxelles

Photo :   Présidence RDC

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here