Côte d’Ivoire-Politique-Déclaration

Côte d’Ivoire : «Le dialogue réclamé par Bédié n’est qu’un alibi» selon le parti au pouvoir

Ouagadougou, 10 déc. 2020 (AIB) – Au lendemain de l’appel de l’opposant Bédié au dialogue, le Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP-au pouvoir) a estimé, ce jeudi, que cet appel n’est qu’un «alibi» pour l’ancien président qui de son avis, recherche plutôt «sa transition qui lui a filé entre les mains».

Le porte-parole principal du RHDP,  Kobenan Kouassi Adjoumani a déclaré jeudi, que «le dialogue réclamé par Bédié n’est qu’un alibi, un pretexte, ce qu’il recherche c’est sa transition qui lui a filé entre les mains».

Cette déclaration intervient au lendemain de celle de l’ancien président Henri Konan Bédié qui proposait «l’organisation d’un dialogue national (…) qui (devra remplacer) le Conseil national de Transition (qu’il avait tenté en vain de mettre en place)»

Cependant, Bédié précisait que le dialogue devait discuter de la mise en place d’une nouvelle constitution, de la reprise de l’élection présidentielle et de la libération de tous les prisonniers.

Pour Kobenan Kouassi Adjoumani, ces exigences de l’ancien président, démontrent que «Bédié reste dans la logique de la sédition et de la remise en cause de l’ordre constitutionnel du 31 octobre dernier (marqué par la réélection du président Ouattara)».

Selon Adjoumani, ce que Bédié «recherche c’est comment créer de nouvelles manifestations publiques pour troubler la quiétude des Ivoiriens et l’ordre public».

«Il feint de regretter les morts des récents évènements mais cela ne l’émeut nullement. Pour lui, le sang des Ivoiriens n’a pas encore suffisamment coulé. C’est pourquoi, il appelle à des manifestations dans tous les villages», a-t-il affirmé.

La déclaration de Bédié hier mercredi, est intervenue à quelques jours de l’investiture du président Ouattara prévue le 14 décembre prochain.

Pour Adjoumani, cette déclaration «résonne en écho comme un  chant du cygne, le baroud d’honneur d’un homme désespéré qui aura tout tenté pour revenir au pouvoir mais qui subitement se rend compte qu’il a lamentablement échoué».

Il a invité «Bédié à honorer son âge et son statut d’ancien chef d’Etat» et à apporter «son soutien sans faille au président Ouattara dans ses efforts pour le rétablissement de la paix».

Agence d’information du Burkina

WIS/ak

Photo : Abidjan.net

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here