Burkina-Presse-Revue

11 décembre, 8-mars et présidentielle au cœur des quotidiens

Ouagadougou, 9 déc. 2020 (AIB) – Les quotidiens burkinabè évoquent ce mercredi, le 11 décembre (fête nationale), la lutte contre la corruption, le 8-mars et la présidentielle du 22 novembre dernier.  

Les quotidiens burkinabè reviennent sur la commémoration des 60 ans de l’Indépendance du Burkina Faso en cours cette année dans la région des Cascades dont le point d’orgue sera un défilé militaire et civile le 11 décembre prochain à Banfora, chef-lieu de région.

En marge du 11 décembre, le quotidien public Sidwaya informe de la pose de la première pierre à Banfora, d’un site de prise en charge des cas de la maladie à coronavirus (Covid-19) et autres maladies pathogènes.

Selon ce journal, l’unité sera entièrement financée par le Fonds du Coronathon, lancé en avril dernier par le parlement burkinabè pour lutter contre la pandémie.

Le quotidien privé Le Pays publie dans ses colonnes, un communiqué de la Commission presse et communication du 11 décembre 2020.

Le communiqué «informe tous les medias qui ont inscrit leurs journalistes pour les accréditations presse (pour la couverture de la fête nationale) qu’ils peuvent (les) récupérer sur place à Banfora».

Cependant, le communiqué «rappelle qu’aucune prise en charge (transport, hébergement, restauration) n’est prévue», et invite les médias «à prendre les dispositions pour le séjour de leurs journalistes à Banfora».

A l’occasion de la Journée internationale de la lutte contre la corruption célébrée ce mercredi, les quotidiens burkinabè publient dans leurs colonnes, un message conjoint des acteurs de la lutte contre la corruption au Burkina Faso.

Dans le doyen des quotidiens privés burkinabè L’Observateur Paalga, on lit que la journée se tient sous le thème international, «Revenir à l’état normal avec intégrité», c’est-à-dire dans le sens qu’un retour à l’état normal pendant et après la maladie à coronavirus ne peut se réaliser qu’avec intégrité.

Le quotidien privé Le Pays, nous apprend que le thème national choisi par les acteurs de la lutte contre la corruption est «Combattre la corruption, un impératif de succès de la lutte contre le terrorisme dans un contexte de Covid-19».

Dans le quotidien public, Sidwaya, les acteurs de la lutte contre la corruption invitent «la société civile, les hommes de médias et les citoyens à poursuivre les initiatives dans l’éducation et l’éveil des consciences contre l’impunité et la corruption».

Autre sujet traité par les quotidiens, c’est la présentation mardi, du spécimen du pagne tissé du 8 mars 2021 et le thème qui y est inscrit.

Le quotidien privé Le Pays apprend que c’est le motif proposé par Miahaba Pauline Ouoba/Ouoba de la région du Centre-Sud qui a été retenu pour son originalité.

Le thème de la célébration «Inclusion financière par le numérique pour un développement économique de la femme : défis et perspectives» est rapporté par le quotidien public Sidwaya.

La présidentielle du 22 novembre dernier continue d’alimenter les colonnes des medias en attendant les résultats définitifs qui seront donnés par le Conseil constitutionnel.

Le quotidien public Sidwaya renseigne, à ce sujet, que l’ambassadeur de Chine au Burkina Faso, Li Jian a transmis lundi, au ministre en charge des Affaires étrangères, le message de félicitation du président chinois, Xi Jinping à son homologue burkinabè Roch Marc Christian Kaboré, fraichement réélu.

«Je vous souhaite de nouveaux succès dans l’accomplissement de cette mission noble. (…) Je suis disposé à œuvrer avec vous afin de promouvoir davantage la coopération d’amitié sino-burkinabè, au grand bénéfice des deux pays et des deux peuples», rapporte le quotidien privé Le Pays.

Agence d’information du Burkina

WIS/ak

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here