BURKINA-EDUCATION-ONATEL-INDEPENDANCE-FESTIVITES-11DEC

ONATEL-S. A offre des infrastructures scolaires à la commune de Banfora

Banfora, 8 déc. 2020 (AIB) – Le Ministre de l’Education nationale, de l’Alphabétisation et de la Promotion des Langues nationales, Pr Stanislas Ouaro a inauguré lundi à Banfora, un bâtiment de trois classes offert par la compagnie de télécommunication ONATEL, à la faveur des festivités du 11 décembre dans la Régions des Cascades, a-t-on constaté sur place.

Désormais, l’école primaire de Toungouena B est normalisée. En marge des activités entrant dans le cadre du 11-Décembre 2020, l’entreprise de télécommunication ONATEL S.A a offert un bâtiment flambant neuf de trois salles de classes équipées en tables-bancs, des bureaux et d’armoires, un magasin, un forage de 6,5 m³, des latrines.

Outre ces infrastructures, la compagnie de télécommunication a rénové l’ancien bâtiment, doté 500 élèves de l’établissement, de kits scolaires. L’ensemble des ouvrages et fournitures scolaires ont une valeur totale de plus de 70 millions de francs CFA.

Selon le directeur général de ONATEL S.A, Sidi Mohamed Naimi, sa société a entrepris depuis trois ans, la construction d’infrastructures éducatives dans les régions abritant les cérémonies de la célébration du 11-décembre.

« Après l’école Pognéré Kougri dans la Région du Centre-Sud en 2018 et l’école Gogaré B dans la Région du Centre-Est en 2019, c’est aujourd’hui l’école Toungouena B et la population de Banfora qui sont gratifiées d’infrastructures éducatives », a soutenu le directeur général.

Les bénéficiaires par la voix du président de l’association des parent d’élèves, Yaya Traoré, a remercié le donateur pour ce bâtiment qui vient renforcer les conditions d’études des élèves.

« Les enseignants étaient obligés de faire passer des élèves qui n’ont pas le niveau à cause du surnombre. Maintenant que nous avons des classes de plus, c’est une épine de moins », a affirmé M. Traoré.

Au-delà de sa contribution fiscale, ONATEL entend toujours participer au développement du pays par la création d’emplois, le développement des infrastructures et la réalisation d’actions citoyennes au bénéfice de la communauté, a confié le premier responsable de la boîte.

Pour lui, étant donné que ONATEL est le « Leader des télécommunications au Burkina Faso », l’entreprise se doit de tracer les sillons dans tous les domaines, autant dans son domaine d’activités que dans sa responsabilité citoyenne. « ONATEL a toujours accompagné l’Etat dans la mise en œuvre des grands chantiers du développement du pays », a déclaré Sidi Mohamed Naimi.

A côté de sa mission principale de fournir des produits et services de télécommunications de qualité à la population, ONATEL participe au développement social et économique du pays.

« La construction de cette école traduit une fois de plus notre volonté de contribuer à l’accès à une éducation de qualité, au profit de tous les enfants du Burkina Faso », a-t-il dit.

Le ministre de l’Education, de l’Alphabétisation et de la Promotion des Langues nationales, Pr Stanislas Ouaro a salué cette action citoyenne de ONATEL. Ces infrastructures, a-t-il dit, permettront de décongestionner les salles surpeuplées de l’école Toungouena B qui n’avait que trois classes auparavant.

De son avis, toutes ses normalisations entrent en droite ligne de la vision du Président du Faso qui est d’offrir une éducation de qualité aux Burkinabè.

Agence d’information du Burkina (AIB)
Gaspard BAYALA

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here