BUR-POLITIQUE-INDEPENDANCE-FOIRE-11DECEMBRE

Foire du 11 décembre : Le ministre de la sécurité dans le stand de la CIL

Banfora, 8 déc. 2020 (AIB) – Le ministre burkinabè de la sécurité Ousséni Compaoré s’est rendu mardi à la foire régionale du 11 décembre à Banfora, où il a visité 4 stands dont celui de la CIL, a-t-on constaté sur place.

Le ministre Compaoré a visité quatre stands à la foire du 11 décembre. Il s’agit du stand où cohabitent la Commission de l’informatique et des libertés (CIL) et la Brigade centrale de lutte contre la cybercriminalité (BCLCC), le stand de l’Office nationale d’identification (ONI) et celui du Secrétariat permanent du Comité national de lutte contre la drogue (SP/CNLD).

Parlant de la CIL, le chef du département de la sécurité Ousséni Compaoré a fait savoir que « notre partenariat ne date pas d’aujourd’hui. Nous sommes dans le même domaine. Eux au niveau de la législation et nous au niveau de l’application des textes ».

Il a par ailleurs rappelé que « ce partenariat agissant produit des effets extrêmement importants qui n’est pas connu du grand public. Donc nous sommes ensemble pour lever un coin du voile ».

La présidente de la CIL Marguerite Ouédraogo/Bonanet a expliqué le mode de fonctionnement de sa structure et le mode opératoire des cybercriminels. « La cybercriminalité est très évolutive », dit-elle poursuivant que « les individus malsains profitent de cette plateforme pour agresser les gens ».

La mission de la CIL est donc de veiller au respect des droits des personnes en matière de traitement de leurs données. Evoquant la cohabitation avec la Brigade centrale de lutte contre la cybercriminalité dans le même stand, Mme Ouédraogo a fait savoir que ce sont deux services complémentaires.

« Lorsque nous entamons la gestion d’une plainte, au moment où il y a des investigations à faire pour mettre la main sur le cybercriminel, nous passons la main à la brigade de lutte contre la cybercriminalité parce que la CIL n’a pas un pouvoir d’investigation ».

Leur mission à la foire donc de Banfora est de sensibiliser plus les populations sur la gestion des données.

La CIL, est une structure administrative indépendante créée le 20 avril 2004 et fonctionnelle depuis décembre 2007, pour la protection des données à caractère personnel.
Agence d’information du Burkina (AIB)
as/

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here