1. Le présidium à la clôture de l'atelier avec le secrétariat général de la province du Bam Armand Tegwendé Dambré et le représentant du HCR Thierry Zinta Thianhoun (à gauche).

Déplacés internes : Le HCR plaide pour l’intensification des actions au Bam

Kongoussi, (AIB)-Le Haut-commissariat des Nations-Unies pour les réfugiés (HCR) a plaidé le 3 décembre 2020 pour l’intensification des actions au Bam au profit des personnes déplacées.

Le Haut-commissariat des Nations-Unies (HCR) a organisé le jeudi 3 décembre 2020 à Kongoussi, un atelier de renforcement des capacités des autorités locales et sécuritaires de la région du Centre-nord.

La sécurité des personnes déplacées internes était au menu des échanges qui a réuni une trentaine de participants civils, para militaires et militaires.

 L’administrateur associé de la protection à la sous délégation du HCR à Kaya Thierry Zinta Thianhoun a lancé un appel à tous les acteurs intervenants dans la protection des personnes déplacées internes au Bam, à renforcer leurs interventions sur terrain afin de mieux protéger ces personnes en difficulté.

L’atelier de Kongoussi a concerné les préfets de départements, les maires des communes, les agents communaux en charge des questions humanitaires et les responsables de la police et de la gendarmerie de la province du Bam.

2. Les participants sont venus des neuf communes de la province du Bam.

Selon Thierry Zinta Thianhoun, l’objectif poursuivi par son organisation est de garantir la sécurité de tous les déplacés internes de la région du Centre Nord et particulièrement ceux du Bam.

Pour lui la rencontre de Kongoussi vise à faire l’état des lieux de la protection des personnes déplacées internes, d’identifier les défis et de renforcer les compétences des autorités locales, afin qu’elles soient davantage opérationnelles sur le terrain.

«Effectivement nous avons rencontré les autorités administratives, les autorités communales, les agents communaux en charge des questions humanitaires et les forces de défense et de sécurité du Bam pour échanger ensemble afin de mieux protéger les personnes déplacées internes de la province.

2. Les participants sont venus des neuf communes de la province du Bam.

Cela ne voudrait pas dire qu’elles ne sont pas en sécurité. C’est une activité pour mutualiser nos actions pour une meilleure protection de ces personnes dans la province. Et à l’occasion, nous avons remercié le gouvernement burkinabè et les autorités du Bam pour tous les efforts qu’ils ont consentis pour la protection et l’assistance multisectorielle des personnes déplacées internes du Bam», a-t-il  expliqué.

Le secrétaire général de la province du Bam Armand Tegwendé Dambré   qui a présidé les travaux au nom du haut-commissaire de la province, a salué l’importance de l’atelier.

Pour lui, les acquis de la rencontre permettront aux différents participants d’améliorer la qualité de la protection des personnes déplacées internes conformément aux principes des Nations-Unies.

Agence  d’information du Burkina

Asmado RABO

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here