11 décembre 2020: Bala Sakandé pose la première pierre de l’Unité de prise en charge des cas de Covid-19 à Banfora

Banfora, 7 déc. 2020 (AIB) – Le président de l’Assemblée nationale Alassane Bala Sakandé a procédé lundi à Banfora, à la pose de la première pierre du site de prise en charge des cas de Covid-19 et autres maladies pathogènes.

Cette infrastructure est une unité entièrement financée par le fonds du Coronathon lancé en avril dernier par le Parlement burkinabè pour lutter contre la pandémie du Coronavirus.

La Région des Cascades aura son joyau d’ici 5 mois, selon le représentant de l’entreprise Landaogo SA, l’ingénieur Harouna Komi qui a décroché le marché de la construction du site. C’est dans une superficie de plus de 66 mètres carrés que poussera cette infrastructure de trois ailes composée de 8 chambres d’accueil de malades pouvant prendre 16 lits.

Ce centre dit moderne par les spécialistes, possède également des bureaux pour médecins, des salles pour traitement des cas avérés de Covid-19, des cas suspects et autres maladies pathogènes, des salles de garde etc. Ce bâtiment qui sera érigé au Centre hospitalier régional des Cascades a un coût de 114 938 266 FCFA, débloqué des fonds du Coronathon.

Selon le président de la cellule de gestion du Coronathon, Dr Alfred Sandouidi, Banfora a été choisi pour implanter cette infrastructure « dans la perspective de l’ouverture des frontières ».

Le président de la l’Assemblée nationale Alassane Bala Sakandé qui a remercié tous les partenaires qui ont soutenu l’initiative. Il a également salué l’action des donateurs à savoir le peuple pour les différentes contributions depuis que le lancement du Coronathon en avril 2020.

Cette collecte de fonds a permis à la cellule de gestion d’obtenir en espèce 441 714 000FCFA et en nature, 14 515 000FCFA, soit un total de fonds de 456 229 550FCFA.

La mise en garde du président de l’Assemblée nationale

Dans son allocution lors de la pose de la première pierre le président de l’Assemblée nationale Alassane Bala Sakandé, initiateur du Coronathon a été on ne peut plus claire à l’endroit de l’entreprise chargée de la construction de l’infrastructure.

« Nous allons veiller à ce que les infrastructures qui vont pousser de terre ici soit des infrastructures de qualité. Cette question est non négociable », a prévenu le président de l’Assemblée nationale.

Comme dans un tribunal, Bala Sakandé a fait appelle au représentant de l’entreprise en charge de la réalisation du site Arouna Komi, devant toute l’assistance et lui a fait ces remarques : « nous tenons à la qualité des travaux, si la société Landaogo SA ne veut pas que sa société soit transformée en Maco SA », a-t-il menancé, ajoutant que « je parle en tant qu’institution. Vous irez en tôle si le travail n’est pas bien fait parce que c’est l’argent du peuple. S’il y a des problèmes de qualité sur les travaux, nous avons la latitude de vous faire arrêter et de changer. Pour moi un homme prévenu n’en vaut pas 2 mais 20 ».

Le chef du Parlement burkinabè a invité le corps médical, la gendarmerie ou même la société civile à veiller à ce que les travaux soient de qualité.

Il a rappelé que parmi les contribuables se trouve une jeune écolière qui a dit, « Tonton Sakandé, c’est l’argent de mon goutté que je donne pour le Coronathon ». Et à Bala Sakandé de dire « que cette petite fille puisse un jour passer à Banfora, à Dori ou quelque part où cette infrastructure sera érigée, dire que j’ai participé à la construction de cette infrastructure de qualité ».

Depuis l’apparition du Covid-19 au Burkina Faso le 9 mars, la région des Cascades a connu son premier cas le 20 mars 2020 et au 30 novembre, elle a enregistré 56 cas avec malheureusement 3 décès.
Agence d’information du Burkina (AIB)
as/

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here