Burkina-Université-Hommage

Burkina : Le célèbre historien Joseph KI-ZERBO  a désormais une statue 

Ouagadougou, 4 déc. 2020 (AIB)-Le ministre en charge de l’Enseignement supérieur Alkassoum Maïga a procédé vendredi, à la découverte de la statue du  célèbre historien  et homme politique Pr Joseph KI-ZERBO à Ouagadougou, au sein de l’université qui porte son nom.

La cérémonie de découverte de la statue du Pr Joseph KI-ZERBO au sein de l’université qui porte son nom à Ouagadougou, a eu lieu ce vendredi, date anniversaire de la disparition le 4 décembre 2006, du célèbre historien.

Selon le président de ce temple du savoir, Pr Rabiou Cissé, en érigeant cette statue, la communauté universitaire, a souhaité  «que le modèle d’homme qu’il a été, puisse inspirer les générations actuelles et futures».

«Nous dédions cette statue à cette illustre personnalité pour toutes ces actions en faveur de l’éducation, de la science, du développement et de la culture», a-t-il affirmé.

Le Pr Rabiou Cissé a indiqué que «les écrits de l’homme, tels un tsunami ont inondé les quatre coins du monde et ont permis à des milliers de graines enfouis dans les entrailles des terres arides, de germer à jamais».

«Pionnier d’une insurrection intellectuelle, le Pr Joseph KI-ZERBO, a été à la fois, un homme politique redoutable, un intellectuel chevronné et un panafricaniste convaincu», a-t-il affirmé.

Selon le représentant de la Génération Joseph KI-ZERBO, Parfait Maré, «la pensée du Pr Joseph KI-ZERBO est d’une telle immensité que chaque discipline scientifique y trouve son compte».

Parfait Maré souhaite que soit enseigné cette pensée «dans nos amphithéâtres et (il a) encouragé les recherches scientifiques et académiques sur cette pensée au sein des différentes facultés».

«La jeunesse souhaite que l’université ait comme devise cette phrase du Pr Joseph KI-ZERBO, ‘‘on ne développe pas, on se développe’’», a-t-il affirmé.

Pour le ministre en charge de l’Enseignement supérieur,  Alkassoum Maïga, le Pr Joseph KI-ZERBO «n’est pas qu’un historien (car) il fait partie de la grande famille de ceux qui ont donné leurs engagements dans la production de connaissances capables de porter le développement».

Il a indiqué que le Pr Joseph KI-ZERBO allie à la fois, «le scientifique, l’écrivain, le penseur et l’homme politique d’un engagement incontestable qui est resté stable dans la direction qu’il a choisi».

Premier africain agrégé d’histoire, le Pr Joseph KI-ZERBO a participé à la création (1972) et a dirigé l’Association des Historiens africains de 1975 à 2001.

Selon l’actuel président de l’Association Pr Aka Kouamé, enseignant à l’université Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan (Côte d’Ivoire), le Pr Joseph KI-ZERBO, a «non seulement pensé l’histoire africaine, mais jusqu’à la fin (son décès) a travaillé au renouvellement des savoirs».

«Il orientait les historiens vers de nouvelles thématiques, comme l’histoire de l’environnement, l’histoire économique, les expériences historiques africaines d’intégrations, le rôle des langues dans le passé, l’histoire des savoirs et des sciences, l’histoire des mentalités» a-t-il affirmé.

Au nom de la famille KI-ZERBO, la fille du regretté professeur, Françoise KI-ZERBO, a remercié les autorités et la communauté universitaire pour la réalisation de la statue qui constitue, selon elle «un souvenir tangible pour les générations présentes et à venir».

«Lorsque les enfants et les petits enfants de notre génération se retrouveront au pied de cet édifice artistique pour étudier ou se distraire, ils s’interrogeront sur l’itinéraire de Joseph KI-ZERBO. Leurs âmes s’enflammeront d’un zèle ardent pour le Faso et l’Afrique», a-t-elle indiqué.

La famille KI-ZERBO a remis à l’université un fonds documentaire du professeur, composé de 4939 ouvrages et documents consacrés aux sciences sociales et au développement endogène.

Dans le cadre d’une convention de partenariat avec l’université Joseph KI-ZERBO, la famille du professeur a apporté un appui financier pour la réalisation de deux thèses de doctorat en lien avec les œuvres et la vision du développement endogène du Pr Joseph KI-ZERBO.

La découverte de la statue rentre dans le cadre de l’organisation des 1eres Journées Joseph KI-ZERBO.

A l’occasion, une projection de film documentaire intitulé «Identités, identité pour l’Afrique», a été projeté hier au sein de l’université.

Une conférence publique sur le thème «Joseph KI-ZERBO, combat au service du développement endogène» est prévue après la cérémonie de découverte.

Elle sera suivie dans l’après-midi par des communications scientifiques sur la vie et l’œuvre du Pr Joseph KI-ZERBO.

L’université Joseph KI-ZERBO crée le 19 avril 1974 sous l’appellation de l’université de Ouagadougou, a été rebaptisée le  23 décembre 2015 par  le président de la Transition Michel Kafando, du nom du célèbre historien burkinabè et africain.

Agence d’information du Burkina

Wis/ata

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here