Le commissaire de la CEDEAO pour l'Energie et les Mines, Douka Sediko.

La CEDEAO appelle à une augmentation des systèmes décentralisés en énergies renouvelables

Ouagadougou, (AIB)-Le quatrième Forum annuel sur l’énergie durable (ESEF 2020), organisé par la CEDEAO, s’est tenu  du 24 au 26 novembre 2020 en mode virtuel, à cause de la Covid-19. Les participants ont plaidé pour une augmentation des systèmes décentralisés en énergies renouvelables dans la région ouest-africaine.

Le Centre de la CEDEAO pour les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique (ECREEE) poursuit sa mission de soutien aux investissements et aux initiatives politiques des États membres, dans le secteur des énergies renouvelables.

A cause de la pandémie de la Covid-19, elle a organisé l’édition 2020 du Forum des énergies renouvelables en mode virtuel, du 24 au 26 novembre 2020, sous le regard du président de la Commission de la CEDEAO Jan Kassi Brou.

Près de 1200 acteurs se sont inscrits dont des experts en énergie, des représentants d’entreprises, d’institutions financières et de la société civile.

A l’ouverture, le commissaire de la CEDEAO pour l’Energie et les Mines, Douka Sediko a assuré que les opportunités en matière d’énergies renouvelables, sont énormes en Afrique de l’Ouest.

Il a alors souhaité une synergie d’actions afin de mobiliser les ressources nécessaires.

Plusieurs tables rondes de haut niveau ont été organisées pendant le forum dont certaines se sont concentrées sur le rôle des énergies renouvelables hors réseau dans la réalisation des ODD dans la zone CEDEAO.

Le ministre burkinabè de l’Énergie, Dr. Bachir Ismaël Ouédraogo a souligné l’importance des énergies renouvelables, en précisant que la fourniture d’électricité dans les zones rurales va de pair avec la croissance de l’économie locale. Cela, a-t-il dit, aidera les populations rurales des États membres à sortir de la pauvreté.

Le PDG de l’Alliance pour l’électrification rurale (ARE) David Lecoque a exprimé sa satisfaction en tant que co-organisateur de l’ESEF 2020 et a témoigné de la coopération accrue avec ECREEE.

M. Lecoque a désigné la région de la CEDEAO comme une priorité absolue pour l’ARE, car 47% de sa population n’a toujours pas accès à l’électricité.

Il a noté que la mise en place de solides systèmes décentralisés en énergies renouvelables, au niveau national, sont essentiels pour l’atteinte de ODD-7 dans la région de la CEDEAO et au-delà.

Le Secrétaire général de la Fondation RES4Africa, Roberto Vigotti, a indiqué que pour atteindre l’ODD-7 et mener à bien, une transition verte efficace et inclusive, il nous faut construire la prochaine génération d’investisseurs, de gestionnaires, d’entrepreneurs et de techniciens.

Le responsable de l’énergie d’Innovate UK, David Hytch, a déclaré que le programme Energy Catalyst d’Innovate UK vise à aider les entreprises à développer des technologies et des modèles commerciaux durables hautement innovants, accélérant ainsi la transition énergétique propre en Afrique subsaharienne et en Asie du Sud / Sud-Est.

Au cours de la session sur le genre, ARE a présenté son étude intitulée «Les femmes entrepreneurs en tant que moteurs clés du secteur des énergies renouvelables décentralisées (ERD) : meilleures pratiques et modèles d’entreprise innovants».

A la clôture, le Directeur exécutif par intérim de ECREEE, Bah F.M. Saho a décrit le forum annuel comme une autre opportunité pour les États membres d’évaluer les progrès réalisés au niveau national vers la réalisation des objectifs 2020/2030 en matière d’énergie durable.

Il a révélé que moins de 600 mini-réseaux d’énergies propres sont opérationnels, loin de l’objectif régional de 60 000 mini-réseaux d’énergie propre d’ici 2020 et de 128 000 mini-réseaux d’ici 2030.

M. Saho a donc souligné la nécessité de promouvoir le déploiement de mini-réseaux propres. – des réseaux et des technologies autonomes pour aider à augmenter et améliorer le taux d’accès à l’électricité et a appelé les partenaires et les donateurs à collaborer avec le CEREEC pour atteindre ces objectifs.

Bah F.M. Saho a remercié les co-organisateurs, les partenaires et donateurs traditionnels ainsi que les participants pour leur temps et leurs efforts qui ont fait du forum virtuel ESEF 2020, un succès retentissant.

Il a également rendu un hommage appuyé au premier directeur exécutif du CEREEC, Mahama Kappiah, pour son leadership et sa vision exemplaires qui ont conduit à la création et au bon fonctionnement du CEREEC, il y a dix ans.

Agence d’information du Burkina

Source : communiqué de presse ECREEE.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here