Burkina: L’UE souhaite que le processus électoral se poursuive avec transparence et inclusivité

Ouagadougou, 27 nov.2020(AIB)-Au lendemain de la publication des résultats provisoires de la présidentielle au Burkina Faso, l’Union européenne souhaite, que le processus se poursuive avec «transparence, respect de l’Etat de droit et inclusivité».

«Il est important que la suite du processus électoral continue de répondre aux principes de transparence, de respect de l’État de droit et d’inclusivité, garanties indispensables pour un scrutin aux résultats crédibles et acceptés par tous», a écrit vendredi Josep Borrel, dans un communiqué.

Le Haut représentant de l’UE pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, par ailleurs Vice-président de la Commission européenne, s’exprimait au lendemain de la publication des résultats provisoires de la présidentielle du 22 novembre, ayant vu la victoire du président sortant Roch Kaboré (57,87%).

L’opposition qui menaçait de ne pas reconnaitre les résultats à cause dit-elle,  de «fraudes massives et d’irrégularités», a dit prendre acte des résultats du jeudi.

«Dans l’attente des résultats définitifs qui seront proclamés par le Conseil constitutionnel, toute contestation des résultats provisoires devra se faire à travers des voies légales existantes», a estimé M. Borrel.

De son avis, les élections présidentielle et législatives au Burkina Faso constituent une étape importante pour la consolidation de la démocratie dans le pays.

«L’UE soutient les efforts déployés afin de préserver ce consensus, au niveau national et international, à l’image des actions menées par la CEDEAO, l’Union africaine, l’Organisation internationale de la Francophonie et les Nations Unies», a affirmé Josep Borrel.

Agence d’information du Burkina

ata/ak

Photo d’archive: le Monde.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here