Burkina-Elections-vote

Elections : faible affluence dans quelques bureaux de vote de Ouagadougou

Ouagadougou, 22 nov. 2020 (AIB)- Les élections présidentielles et législatives au Burkina Faso ont débuté dimanche matin, l’on constate une faible affluence dans quelques bureaux de vote à Ouagadougou.

Plus de 6 492 025 Burkinabè sont appelés ce dimanche 22 novembre 2020 aux urnes pour élire leur futur locataire de Kossyam et leurs représentants à l’Assemblée nationale.

Trois heures après le démarrage des scrutins présidentiels et législatifs, l’Agence d’information du Burkina(AIB) a constaté une faible affluence des électeurs dans quelques bureaux de vote de la ville de Ouagadougou.

C’est le cas des bureaux de vote n° 2 de l’école primaire de Paas-Panga,  de l’école «Messager» de Saabin- barrage, du  collègue Mme Bambara à Zogona, où des électeurs arrivent à compte goute sur les lieux.

Par contre à l’école primaire de la garde nationale sise à Paas-Panga, une trentaine de personnes en file indienne attendaient impatiemment leur tour pour accomplir leur devoir citoyen.

De l’avis des présidents des bureaux de vote, la faible affluence se justifie par le fait que certains électeurs sont partis tôt à la messe ou bien d’autres sont toujours à la recherche de leur lieu de vote.

Selon le président du bureau de vote n°3 de l’école « Messager» dans l’arrondissement 4 de Ouagadougou, Abdoul Fatao Nikièma, les électeurs viennent en nombre restreint pour accomplir leur devoir.

«Depuis l’ouverture du scrutin, c’est assez relaxe et nous pensons qu’après la messe la foule viendra accomplir son devoir citoyen », a-t-il confié.

Même son de cloche pour le président du bureau de vote n°2 du collègue Mme Bambara de Zogona, Alexandre Dabiré, qui souligne qu’il n’y a pas trop d’affluence à ce niveau mais espère que les citoyens viendront dans l’après -midi pour voter.

«Nous avons reçu tout le matériel nécessaire pour notre travail et nous n’attendons que les électeurs », a confié M. Dabiré.

Quant au président du bureau de vote n°2 de l’école primaire publique de la garde nationale de Paas-Panga, Idrissa Balboné, l’ambiance est presque au rendez-vous à son lieu de vote.

M. Balboné a par ailleurs signalé que les personnes âgées ont du mal à reconnaître leur bureau de vote, les logos des différents partis en compétition pour les législatives 2020 à cause de leur petitesse et de leur nombre.

Blaise Zongo, un résident du secteur n°10 dans l’arrondissement 2 de Ouagadougou, dit être venu au bureau de vote n°2 de l’école primaire de Paas-Panga pour accomplir son devoir de citoyenneté.

Il a appelé les Burkinabè à accepter les résultats qui seront proclamés, à l’issue des élections présidentielles et législatives par la Commission électorale nationale indépendante(CENI) pour éviter les violences postélectorales.

De l’avis de l’électrice, Clotilde Nogo, son vote à l’école «Messager» de Sanbin barrage participe à la désignation d’un nouveau dirigeant pour les cinq prochaines années au Burkina.

«J’invite toutes les femmes à sortir massivement pour voter pour que notre pays se développe davantage», a-t-elle ajouté.

En rappel pour cette présidentielle 2020 treize candidats sont lice dont le président sortant Roch Marc Christian Kaboré pour la conquête de la magistrature suprême.

Agence d’information du Burkina

NO/ata/ak

     

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here