4. Le chef de canton Rissiam recevant les honneurs de ses sujets.

Bam : Le canton de Rissiam perpétue la tradition du Napoussom

Kongoussi, (AIB)-Le nouvel an coutumier (Napoussom) du canton de Rissiam dans la province du Bam a été célébré le 17 novembre 2020 dans la cour royale de Zandkoom. A l’occasion tous les 86 chefs de village du canton se sont prosternés devant le chef de canton Naaba Koanga pour lui renouveler leur soumission et recevoir ses bénédictions.

Le nouvel an coutumier est une occasion pour les ressortissants et les habitants du canton de Rissiam de communier autour de leur chef suprême Naaba Koanga.

Ils ont encore sacrifié à la tradition cette année qui veut qu’après chaque hivernage, le chef de canton bénisse les récoltes avant toute utilisation.

Selon le chef du village de Ouazélé , Naaba Koom, cette célébration obéi à la tradition et revêt un caractère traditionnel.

2. Le palais de Zandkoom a connu une grande effervescence.
3.

«Dans notre tradition, cette fête est comparable au premier janvier du calendrier grégorien. Chez nous, il se tient après les récoltes et c’est après cette célébration que les paysans peuvent faire un vrai usage de leurs récoltes.

Avant cette fête, ils ne pouvaient pas fabriquer du dolo ou autre chose avec les nouvelles récoltes. Il faut que le chef de canton bénisse d’abord les récoltes avec l’accord des ancêtres avant toute bonne utilisation. Et à l’occasion, tous les 86 chefs des villages relevant du canton viennent saluer le Chef qui, pour la circonstance prend place sur son trône» a-t-il expliqué.

Le ministre d’État ministre de l’Administration territoriale de la Décentralisation et de la Cohésion sociale Siméon Sawadogo a salué la perpétuation de la tradition dans cette partie du Burkina Faso.

Pour lui, c’est une pratique qui contribue à cultiver et à raffermir les bonnes mœurs et la cohabitation pacifique entre les populations.

«En tant que ministre en charge du Culte, des Affaires religieuses et coutumiers, c’est avec plaisir que j’assiste à la célébration du nouvel an. C’est une cérémonie qui a été pleine de rythmes, de cultures et de rituelles et nous invitons les populations à continuer dans ce sens pour qu’ensemble nous puissions consolider les règles qui vont permettre à la société d’exister» a-t-il souligné.

4. Naaba Koanga dit avoir imploré les mânes des ancêtres pour la paix au Burkina Faso.

Le chef du canton Naaba Koanga a invité les habitants de son ressort cantonal a toujours cultiver les valeurs de paix, et d’intégrité dans leur conduite quotidienne.

Il dit avoir imploré les mânes de ses ancêtres pour que le Burkina Faso recouvre la paix et la tranquillité.

En rappel, le canton de Rissiam couvre la commune de Sabcé, une partie de la commune de Kongoussi et une partie de la commune de de Rollo. Le chef de Canton   Naaba Koanga est cadre d’intendance scolaire et universitaire toujours en activité.

Agence d’information du Burkina

Asmado RABO

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here