L’accueil triomphal du fils du Passoré au stade Oumarou Kanazoé de Yako.

Présidentielle : Eddie Komboïgo fait une démonstration de force dans son Passoré natal

Yako, (AIB)-Le candidat du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), Eddie Komboigo a tenu, le mardi 17 novembre 2020 à Yako, un grand meeting pour demander les bénédictions des chefs coutumiers et le soutien des populations pour la présidentielle.

Après les meetings dans l’ensemble des 264 villages ainsi que  dans les neuf Communes du Passoré, le fils du Passoré et candidat du Congrès pour la démocratie et pour le progrès (CDP) pour les élections présidentielles du 22 novembre prochain, Eddie Komboigo  a tenu, le mardi 17 novembre 2020 au stade Oumarou Kanazoé de Yako, son grand meeting provincial.

Dans la cité de Naba-Djiguèmdé, c’est une foule gigantesque qui l’a accueilli au péage avant de le conduire à petit pas chez le Dima de Yako.

Après une trentaine de minutes passées chez le Djiguèmdé-Naba le candidat du parti de l’épi et de la daba a regagné le stade Oumarou Kanazoé où l’attendait déjà plusieurs autres chefs coutumiers venus des 9 Communes de la province ainsi que de nombreux militants et sympathisants du parti.

Avant sa prise de parole, de nombreux intervenants se sont succédé à la tribune officielle, surtout le responsable des personnes âgées, des femmes, le directeur de campagne provincial ainsi que le représentant des jeunes.

Eddie Komboïgo et son épouse Nicole écoutant attentivement les différents intervenants.

Tous ont affiché leur détermination et engagement à voter nombreux pour le CDP.

Ils ont notamment dénoncé la fermeture des écoles, à l’insécurité qui endeuille au quotidien les populations dans certaines localités du pays et la cherté de la vie.

Avec son programme baptisé «Nouveau pacte social», Eddie Komboïgo dit mettre l’accent sur la paix, la cohésion sociale, la réconciliation nationale et le développement.

«Une fois au pouvoir, nous ramèneront la paix quelques semaines après. Nous organiserons la réconciliation nationale. Et je prends l’engagement qu’après la réconciliation, nous engagerons des chantiers économiques comme la construction de l’autoroute Ouagadougou-Abidjan et surtout l’organisation des orpailleurs de la localité en les aidant avec des unités semi-mécanisées et des équipements en n’oubliant pas développement du capital humain», a-t-il promis.

Le candidat dit par ailleurs vouloir promouvoir les écoles scientifiques et professionnelles.

Toutefois M. Komboigo a dénoncé la mal gouvernance, l’injustice faite selon lui auGénéral Gilbert Diendéré et son épouse durant le pouvoir de MPP.

Il a promis d’œuvrer pour le retour de Blaise Compaoré.

«Le CDP ne vient pas au pouvoir pour se venger. Il vient au pouvoir parce qu’il y a trop d’injustices, trop de morts, le non développement, le manque de cohésion sociale», a-t-il dit aux militants.

Outre ces dénonciations, Eddie Komboïgo a décliné ses grands chantiers. Des chantiers qui se résument entre autres au développement des infrastructures routières, à la bonne gouvernance, à l’organisation du secteur minier.

«Votre forte mobilisation me réjouis. Certains ont dit que le CDP est mort au Passoré. Le CDP ne mourra point du vivant d’Eddie Komboigo. Avec Eddie Komboigo, le CDP remportera la victoire au soir du 22 novembre 2020», s’est-il convaincu.

Et d’ajouter que le parti de l’épi et de la daba est un parti de pardon et continuera de l’être tant que Eddie Komboigo, une fois qu’il sera au pouvoir.

«Ceux qui disent qu’ils ont peur de notre retour au pouvoir, je voudrais vous rassurer sur la terre de mes ancêtres que rien ne vous arrivera point», a-t-il rassuré à ses détracteurs.

Agence d’information du Burkina

Zézouma Elie SANOU

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here