le Premier ministre tunisien Hichem Mechichi.

Afrique-Commerce-Tunisie

La Tunisie appelle à hisser le commerce intra-africain à un niveau remarquable

Ouagadougou, 18 nov. 2020(AIB)-Le Premier ministre tunisien Hichem Mechichi a exhorté mercredi, les entreprises africaines à hisser remarquablement le niveau de leurs échanges commerciaux, qui tournent présentement autour de 16%.

«Le niveau des transactions commerciales entre la Tunisie et les autres pays africains sont en deçà des opportunités existantes chez les deux parties, malgré le développement sensible des échanges au cours de ces dernières années», a indiqué mercredi le Premier ministre tunisien Hichem Mechichi.

Au moment où la part du continent africain dans le commercial mondial n’excède pas 5% et où le commerce intra-africain tourne autour de 16%, M. Mechichi a relevé la nécessité de travailler à les hisser à niveau remarquable.

Notons que le Premier ministre s’exprimait à l’ouverture du premier grand forum économique virtuel en Afrique, regroupant plus de 1000 entreprises et 25 pays francophones et anglophones.

Il a plaidé pour «des formes avancées de coopération, en phase avec le contexte économique mondial, de manière à assurer la complémentarité africaine et d’entamer l’étape décisive du rassemblement et du groupement ».

Le PDG du CEPEX Chiheb Ben Ahmed.

Pour le ministre tunisien du Commerce et du Développement des exportations, Mohamed Boussaid, la Tunisia-Africa e-business meetings, est une opportunité «d’explorer de nouvelles opportunités de coopération et de partenariats mutuellement profitables».

En rappel, l’évènement qui se tient du 18 au 20 novembre 2020, est porté par le Centre tunisien de promotion des exportations (CEPEX) qui est associé à la coopération allemande (GIZ), dans le cadre du projet «Promotion des activités d’export créatrices d’emploi vers de nouveaux marchés africains» (PEMA).

pour qui, cette première édition est un grand succès, a souhaité que les entreprises installées en Tunisie et dans d’autres pays africains, se découvrent et scellent des accords commerciaux.

Elle a rappelé que le projet PEMA est axé sur les secteurs de la santé, du BTP, de l’agro-industrie et des TIC.

La cérémonie d’ouverture a été suivie par un panel inaugural.

Le PDG du CEPEX Chiheb Ben Ahmed a indiqué que son institution vise le renforcement de la coopération sud-sud et de l’intégration.

Selon lui, le e-business anéantit les milliers de kilomètres de distances et constitue donc une alternative crédible aux contraintes du Covid-19.

La secrétaire générale du Marché commun de l’Afrique orientale et australe (COMESA) Chileshe Kapwepwe, a indiqué qu’à l’ère de la Covid-19, les solutions digitales permettent de renforcer la résilience des économies.

La cheffe du projet PEMA/GIZ Lisa Menucha.

 

Elle a invité la Tunisie et les autres pays africains non encore membres, à rejoindre une plateforme devant réunir 50 millions de femmes africaines.

La directrice de l’Institut africain pour le développement économique et de la planification (IDEP), Karima Bounemra, s’est appesantie sur les avantages de la zone de libre-échange continentale africaine (ZLECA) dont l’entrée en vigueur est prévue pour 2021.

Mme Bounemra s’est réjouie du vaste marché africain de 1,3 milliard de consommateurs. Mais elle a déploré sa fragmentation en de petits marchés.

Selon la Directrice de l’IDEP, la ZLECA favorisera le développement des industries et réduira les coûts de transports et de production.

Le commissaire pour le commerce et l’industrie de l’Union Africaine l’ambassadeur Albert Muchanga, qui est intervenu Addis-Abeba, en Ethiopie, par visioconférence comme ses prédécesseurs, a félicité le gouvernement tunisien pour cette l’initiative louable.

Agence d’information du Burkina

Sources : CEPEX/Tunisia-Export, l’Economiste maghrébin et Gnetnews.

CONTACTS : Tunisia Export, Chef du Bureau d’Abidjan : Noamen HAMDANI

Tel : + 225 20 22 19 18 / 45 83 29 14 / E-Mail : tunisiaexport.abidjan@aviso.ci

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here