dig

Campagne électorale : Les militants du CDP accueillent leur président à Zorgho

Zorgho, (AIB)- Les militants et sympathisants du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), section Ganzourgou, sont allés à la rencontre de Eddie Komboïgo, candidat à la présidentielle du 22 novembre prochain. Ce fut dans la soirée du vendredi 13 novembre à Zorgho, sur l’espace communément appelé « Nons-raaga» (marché de poulets).

De retour d’un périple qui l’a conduit ce 13 novembre à Fada, Boulsa et Pouytenga, le candidat du CDP, Eddie Komboïgo a décidé de marquer un arrêt à Zorgho, chef-lieu de la province du Ganzourgou pour échanger avec les militants et sympathisants de son parti.

Prévu pour 16 heures, c’est finalement à 19 heures qu’Eddie Komboïgo et sa suite ont posé les pieds sur le lieu du meeting. Dans cette nuit, sur une aire éclairée par une seule lampe, difficile de dévisager l’homme tant attendu.

La sonorisation aussi joue des tours et sans plus tarder, le candidat du CDP est obligé de s’approcher pour s’adresser à son public.

« Je sais que vous avez attendu très longtemps. Nous n’allons pas échanger longuement. Nous allons voir la direction pour que même si c’est le dernier jour, la journée du 20, nous puissions revenir pour mieux échanger » a-t-il dit.

Il a remercié militants pour leur patience, leur attachement au CDP et surtout pour leur engagement.

« Nous avons appris que le CDP n’existe pas au Ganzourgou, mais votre présence montre que le CDP est bel et bien vivant ici » a dit Eddie Komboïgo.

dav

Il a donné rendez-vous très prochainement pour préparer la victoire du CDP au soir du 22 novembre.

Pour Gouryamba Adolphe Ouédraogo, candidat tête de liste aux législatives au compte du CDP dans la province, la campagne se déroule très bien malgré quelques difficultés.

Difficultés selon lui, dues au fait que le Ganzourgou est le fief du président, Roch Marc Christian Kaboré.

« Nous avons eu à louer des tentes, des chaises et du matériel de sonorisation et après les personnes nous ont retourné l’argent en nous disant qu’elles ne mettaient plus leur matériel en location. Parce que leurs parents sont du MPP, ils ne veulent pas de problème » a-t-il étayé.

A l’en croire, le CDP/ Ganzourgou a opté pour la stratégie du porte-à-porte pour battre sa campagne. Il ne doute pas un instant que le candidat du CDP sera conduit à Kosyam au soir du 22 novembre avec une majorité à l’Assemblée nationale.

« Au soir du 22 novembre, attendez-vous à un changement » a-t-il lancé.

Changement qui selon lui, va induire des actions dans les domaines de la réconciliation nationale, de la sécurité, de la santé, de l’éducation, de l’eau et de l’assainissement. Pour cela, il demande aux militants de sortir nombreux le 22 novembre pour voter le CDP.

Agence d’information du Burkina

Moïse SAMANDOULGOU

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here