Burkina : Inhumation de 14 militaires tombés mercredi

 Dori, 16 nov. 2020-(AIB)-Les 14 militaires tombés le 11 novembre dernier, ont été inhumés ce lundi au cimetière militaire de Dori, en présence du ministre de la Défense nationale et des anciens Combattants Moumina Chériff Sy et du chef Etat-major général des armées, le général de brigade Moïse Minougou.

 C’est en présence des familles, des frères d’armes, des connaissances et des amis que les 14 soldats tombés dans l’attaque du détachement militaire de Tin-Akoff dans la province de l’Oudalan, ont été inhumés au cimetière militaire du 11e Régiment d’infanterie commando (RIC) de Dori.

Avant d’être portés à leurs dernières demeures, les soldats tombés sur le champ de bataille, ont été décorés à titre posthume de la médaille militaire.

Puis, s’en est suivi l’office religieux au cours duquel, les aumôniers militaires ont imploré Dieu pour le repos des âmes des disparus.

S’exprimant au nom des familles endeuillées, Issa Balima a signifié qu’en tant que croyant, il est convaincu que tout être humain qui nait est assez vieux pour mourir.

Pour lui, il ne doute point que ce n’est qu’une série de rencontres et de séparations,  selon la volonté de Dieu.

 «Chaque famille est venue faire ses adieux à un père, à un époux, à un fils, à un frère, à un ami, bref à un être proche et très cher» a-t-il précisé.

Selon M Balima, depuis cinq ans, l’on tente par des acrobaties politico-militaires de faire accepter aux Burkinabè que l’insécurité est devenue la règle et l’insécurité l’exception.

«De deux choses l’une, soit la capacité militaire est en déca de l’ennemi dont l’identité demeure un mystère depuis cinq ans, soit les décisions politiques sont totalement en déphasage avec la réalité », s’est-il lamenté.

En rappel, l’unité du détachement militaire de Tin-Akoff avait quitté Gorom-Gorom, chef-lieu de la province de l’Oudalan pour rejoindre sa base et elle est tombée dans une embuscade tendue par des hommes armés non identifiés dans le village de Beldiabé le mercredi 11 novembre 2020. Le bilan fait état de 14 soldats morts et de 8 blessés.

Agence d’information du Burkina

Souaibou NOMBRE

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here