Présidentielle : «Nous allons faire briller le Faso comme le soleil et les étoiles», Ablassé Ouédraogo

Boromo, 13 novembre 2020 (AIB)-Le candidat de ‘’Le Faso Autrement’’ Dr Ablassé Ouédraogo, a expliqué sa vision d’un autre Burkina aux populations des Balé au cours d’un meeting tenu le vendredi 13 novembre à Boromo.

C’est un public en majorité jeune que le candidat de Le Faso Autrement a trouvé sur l’air du meeting qu’il a tenu le vendredi 13 novembre 2020 à Boromo.

Prévu pour 16 h, c’est finalement au crépuscule que le candidat et sa délégation sont arrivés à Boromo.

Dans son adresse le responsable des jeunes Abdoulaye Dao a tenu à rassurer la délégation.

«Nous avons mobilisé depuis 14 heures tous les secteurs. Malheureusement, fatigués d’attendre, certains sont rentrés. C’est pourquoi vous constatez cette faible présence de militants. L’essentiel ce n’est pas la foule sans carte d’électeur, ce n’est pas les t-shirts qui nous ont amené ici», a indiqué M. Dao à la délégation.

Il a ensuite demandé aux jeunes de voter utile pour amener Ablassé Ouédraogo à Kossyam en un coup ko.

«Nous avons besoin d’un homme comme Ablassé Ouédraogo pour envoyer la sécurité au Burkina Faso. Il n’est pas venu pour distribuer de l’argent mais pour dire la vérité à la population. C’est lui qui peut résoudre les problèmes de chômage des femmes et tout ce que le Burkina traverse», dira la représentante des femmes Clotilde Ouanré.

A son tour le candidat a décliné les cinq principaux axes de son programme de société qui s’articule autour de la réconciliation nationale, de la sécurité, du logement, de la santé et de la vertu.

«Si nous sommes élus, nous ferons briller le Faso comme le soleil et les étoiles avec ce programme», a-t-il déclaré, avant d’ajouter que la construction du pays sera l’affaire de tous.

C’est dans ce sens qu’il a promis aux populations des Balé le bitumage de la route régionale Lanfiera-Boromo, en quelques semaines dès ma Cette promesse a reçu bien d’acclamations.

Il a porté un regard critique sur la société burkinabé actuelle.

«Aujourd’hui il n’y a plus de respect dans notre société, entre générations. Dans les foyers c’est le conflit. Les parents de retour de travail, préfèrent rester dans les maquis que de rentrer chez eux. Les enfants ne voient plus leurs parents. Ils sont abandonnés à eux-mêmes et les parents aussi. Nous allons ramener la société de nos aïeux», a proposé le candidat Ablassé Ouédraogo.

En plus il a mis en garde les militants : «Ceux qui viennent avec des billets de 1000f et de 2000f savez-vous où ils les ont eus ? C’est du « Haram ». Mais prenez bouffer. Ils vous donnent des miettes aujourd’hui que vous allez rembourser pendant cinq ans si vous faites l’erreur de les choisir. Je vais vous laisser sur ces derniers mots. Le jour du vote, il n’y a que vous et Dieu, choisissez l’homme capable : Ablassé Ouédraogo»

Agence d’information du Burkina

Obkiri Mien/AIB Balé

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here