Le Fasofoot solidaire aux 14 militaires tombés dans l’attaque de Tin-Akoff (Nord)

Le Secrétaire exécutif de la Ligue de football professionnel Abdoul Karim Ouédraogo a annoncé vendredi dans un communiqué parvenu à « l’AIB » qu’une minute de silence sera observée lors des matchs des championnats nationaux de D1 (masculin et féminin) et de D2 masculin, en mémoire aux 14 militaires morts lors de l’attaque du 11 novembre à Tin-Akoff dans la province de l’Oudalan (région du Sahel).

« Il informe tous les commissaires aux matchs qu’une minute de silence sera observée en leur (14 soldats : ndlr) mémoire avant le début des matchs du championnat national de D1 masculin et féminin et les matchs du championnat national de D2 de ce week-end », indique le communiqué de la Ligue de football professionnel.

Ce communiqué qui émane du Département des compétitions et de la sécurité (DCS), organe supérieur de la Ligue de football professionnel, mentionne que « le président du DCS a appris avec une grande consternation la perte, le mercredi 11 novembre, de 14 vaillants soldats de nos forces de défense et de sécurité, de suite d’une embuscade tendue par les forces du mal, alors qu’ils assuraient le travail de sécurisation des populations de l’Oudalan, dont ils en avaient reçu mission ».

« Au nom du président de la FBF Lazare Bassé », le président du DCS a présenté aux familles endeuillées ses « sincères condoléances », sa compassion et sa solidarité.

Selon une source sécuritaire relayée par les médias, une unité du détachement militaire de Tin-Akoff ayant quitté Gorom-Gorom, chef-lieu de la province de l’Oudalan pour rejoindre sa base est tombée dans une embuscade dans le village de Beldiabé vers 16 heures le mercredi 11 novembre 2020. Le bilan fait état de 14 soldats morts et 8 blessés dont 3 graves évacués par voie aérienne à Ouagadougou.

Les 5 autres blessés ont été admis au Centre hospitalier régional (CHR) de Dori. Quant aux corps, ils ont été transférés à la morgue du même CHR.

La même source informe que les «boys» qui sont tombés les armes à la maison sont du 11e Régiment d’infanterie commando (RIC) de Dori et du 10e Régiment de commandement d’appui et de soutien (RCAS) de Kaya.
Agence d’information du Burkina (AIB)
as

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here