BURKINA-POLITIQUE-LEGISLATIVES2020

Parti des Indépendantistes : «Nous sommes venus donner un message de vérité aux populations »

Ouagadougou, 12 nov. 2020 (AIB)-Le regroupement des Indépendantistes «Sidwaya» ne cherche que la voie de la vérité, a affirmé jeudi El Hadj Ousséni Ouermi lors d’un meeting à Pazanni (quartier nord de Ouagadougou).

 En quête de l’électorat à Pazanni Ousséni Ouermi dit mener une politique de vérité à l’endroit des électeurs. « Sidwaya signifie l’ère de la vérité. Nous sommes venus donner ce message de vérité aux populations », a d’entrée déclaré Ouermi.

Pour lui, « les promesses fallacieuses » sont à bannir. « Nous ne sommes pas dedans. Nous joignons l’acte à la parole », précise-t-il. Réuni dans une cours familiale, les militants et militantes assuraient déjà le show avant l’arrivée du prétendant à la députation.

Après les messages de bienvenue et de soutien de la part des représentants des vieux, des femmes et des jeunes du quartier, Ousséni Ouermi s’est dit satisfait de la mobilisation. « Ici c’est le toukguili », pour dire que les populations le voteront à 100%.

Il a ensuite promis prendre en charge la scolarité de 10 enfants de Pazanni pendant 2 ans et la formation professionnelle des femmes et jeunes pour lutter contre la pauvreté.

Expliquant les différentes images sur le logo du parti, Ousséni Ouermi a dit que le pigeon blanc signifie la paix et la sécurité, le poulet et l’épi de mil représentent l’élevage et l’agriculture et le soleil, la lumière qui éclairera le Burkina Faso si on lui fait confiance.

«Que tous les militants et militantes qui sont là et qui ont écouté, puissent propager le message à tous les voisins, amis et connaissances pour qu’au soir du 22 novembre 2020, tous les jeunes qui seront dans les bureaux de vote de la localité puissent remplir les urnes avec le vote de Sidwaya ».

En plus de la liste nationale, le regroupement des indépendantistes « Sidwaya » est candidat aux législatives dans 8 provinces. Il s’agit des provinces du Bam, du Zondoma, du Boulkiemdé, du Mouhoun, du Kadiogo, du Koulpélgo, de l’Oubritenga et du Kouritenga.

Après 13 jours de campagne dans 60 localités du pays, le candidat au parlement burkinabè se dit confiant.
Agence d’information du Burkina (AIB)
as/ ata

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here