Les participants ont montré leur engagement à soutenir toute ONG intervenant dans la province.

54% des naissances au Passoré ne sont pas enregistrées (resp)

Yako, (AIB)-La deuxième session ordinaire du Cadre de concertation provincial du Passoré (CCP), tenue le 10 novembre 2020 à Yako, s’est planchée sur le fonctionnement des services d’Etat civil, les plans annuels d’investissements (PAI) et sur la campagne de vaccination contre la poliomyélite, prévue du 13 au 16 novembre 2020.

La deuxième session ordinaire de l’année 2020 du Cadre de concertation provincial du Passoré( CCP) s’est tenue, le mardi 10 novembre 2020, à Yako.

C’est la Secrétaire générale de la province du Passoré (SGP) Salimata Sanou qui a dirigé les travaux de ladite session.

Ce rendez-vous a réuni entre autres, les Directeurs provinciaux, les préfets, les maires, les responsables d’ONG, les autorités sécuritaires, coutumières, religieuses ainsi que les représentants de la société civile du Passoré.

La session a porté sur trois points à savoir la présentation faite par l’ONG educo de la situation de l’Etat civil dans les communes, de la communication portant sur le bilan à mi-parcours des plans annuels d’investissements (PAI) et de celle portant sur la campagne de vaccination contre la poliomyélite.

Selon la présidente de la cérémonie, Salimata Sanou, la situation de l’Etat civil dans les communes rurales du Passoré est moins reluisante dans la province, malgré les multiples actions déjà entreprises allant dans le sens de son amélioration dans lesdites communes.

Salimata Sanou s’est réjouie de ce que la situation sécuritaire dans la région n’a pas empêché la tenue des activités des PAI.

«C’est vrai qu’on avait invité les communes à créer des centres d’Etat civil secondaires dans les formations sanitaires. Malheureusement nous avons pu constater que la nomination des officiers délégués qui devraient permettre de rendre lesdits centres secondaires des formations sanitaires ne sont pas encore opérationnels», a relevé Salimata Sanou épouse Ouédraogo.

Le premier responsable de l’Etat civil au sein de l’ONG Educo, Issouf Ilboudo a pour sa part ajouté que le taux d’enregistrement des naissances au sein des communes est en-deçà de toutes les attentes, car, a-t-il, expliqué 54% des naissances au Passoré ne sont pas enregistrées dans les Etats civils.

De plus, a renchéri M. Ilboudo, sur les 62 formations sanitaires de la Province, seulement 2 disposent de centres secondaires d’enregistrement des naissances

Le médecin chef du district sanitaire de Yako, Dr Isabelle Ouédraogo a annoncé la tenue d’une campagne vaccination contre la poliomyélite dans la province du 13 au 16 novembre 2020.

Elle a invité les populations à réserver un accueil chaleureux aux acteurs impliqués dans le déroulement du programme sans oublier d’inviter l’ensemble des acteurs provinciaux à accompagner et à sensibiliser la population contre les dangers de la maladie ainsi que les risques de contagion.

Toutefois, la deuxième session ordinaire du CCP du Passoré aura tenu ses promesses, à entendre la représentante du Haut-commissaire, Issiaka Segda qui a surtout apprécié la qualité les différentes communications présentées ainsi que le niveau des échanges issus desdites communications.

«Je suis très satisfaite du bon déroulement des travaux de la session et surtout du fait que nos objectifs ont été largement atteints et des différentes recommandations allant dans le sens de l’amélioration de l’Etat civil et du taux d’enregistrement des naissances dans les communes» s’est réjouie Salimata Sanou.

Elle a exhorté l’ensemble des participants du CCP à travailler pour le développement du Passoré.

Agence d’information du Burkina

Zezouma Elie SANOU

(AIB-Passoré)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here