Burkina-Formation

Burkina: Une coordination de femmes formées à la gestion publique et politique de leur commune

Saaba, 3 nov. 2020 (AIB) – Une coordination d’associations féminines de la commune de Saaba (à quelques encablures de Ouagadougou) a bénéficié du lundi au mardi, d’une formation de 48 heures à la gestion publique et politique.  

La formation de 48 heures a portée sur le thème «Participation citoyenne des femmes et leur implication à la gestion publique et politique de la commune».

Selon la formatrice Elisabeth Thio, la formation visait à doter les femmes de rudiments en prélude aux élections couplées présidentielle et législatives à venir.

«On leur a donné la définition d’un citoyen, les valeurs liées à la citoyenneté et on leur a expliqué qu’il est fait obligation à un bon citoyen de s’impliquer dans tout ce qui est vie économique, sociale et culturelle du pays», a-t-elle affirmé.

La formation a également permis aux femmes de soulever un certain nombre de préoccupations parmi lesquelles, la peur de s’engager dans l’action citoyenne due au regard du conjoint et de la société, a indiqué la formatrice Elisabeth Thio.

A cela, les femmes formées ont évoqué le manque de confiance en elles et la méconnaissance de la gestion publique et politique. A toutes ces préoccupations, elles disent avoir trouvé satisfaction au terme de leurs formations.

«Au terme des deux jours de formation, nous sommes très satisfaites. La formation était si intéressante que nous aurions souhaité qu’elle ne se limite pas à deux jours», a déclaré la coordonnatrice des associations féminines de la commune de Saaba, Nana Pauline.

Selon elle, «avec la participation active dont les femmes ont fait preuve à cette formation, de grands changements vont s’opérer dans leurs vies».

Pour Mme Sodré, née Compaoré Pauline qui a également pris part à la formation, elle va contribuer «à la cohésion sociale, à l’entraide, à la solidarité entre les femmes dans leurs localités avant même que l’Etat et les collectivités territoriales ne leurs viennent en aide».

La formation a été organisée par l’Association «Femmes sociologues associées pour le développement (FESAD)» et  a été assurée par deux de ses membres, Mme Amélie Pitroïpa et Elisabeth Thio.

Selon la présidente de FESAD, Mme Gonta Alida Henriette Da, la tenue de la formation, en ce début de campagne électorale, vise à renforcer la capacité des femmes pour leur pleine participation au processus électoral à travers une sensibilisation de la population de Saaba pour des élections apaisées.

 

Elle a expliqué qu’à l’issue de la formation, les femmes de la coordination se sont engagées à plus de participation dans la gestion de la commune, à avoir un comportement exemplaire en termes de civisme et à éduquer et sensibiliser leur entourage sur l’intérêt de la participation citoyenne.

Agence d’information du Burkina

WIS/ak

 

 

 

 

 

 

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here