Burkina-Presse-Revue

La campagne électorale s’impose à la presse en ligne burkinabè

Ouagadougou, 2 nov. 2020 (AIB) – La presse en ligne burkinabè visitée par l’AIB ce lundi (jour férié) commente largement  la campagne électorale en cours pour les élections couplées (présidentielle et législatives) du 22 novembre prochain.

Sous le titre : «La CNDH invite les acteurs à inscrire leurs actes dans le cadre de la législation», Wakaséra.com publie une déclaration de la Commission nationale des droits humains (CNDH) sur l’ouverture de la campagne électorale au Burkina pour les élections législatives et présidentielle.

Selon le confrère, la CNDH exhorte les acteurs «à inscrire leurs actes et propos dans le cadre de la législation nationale pour des élections apaisées et à surtout privilégier les différentes voies de recours dont ils disposent pour contester des actes portant atteinte à leurs droits et libertés».

Le même média en ligne rapporte que le candidat du mouvement «Agir Ensemble», Kadré Désiré Ouédraogo a lancé le samedi 31 octobre  à Kaya, dans le Centre-Nord du Burkina, sa campagne politique pour la conquête du fauteuil présidentiel et des législatives.

Pendant ce temps, Ouaganews.net fait observer que la Convergence des patriotes progressistes/ Faso Baara (CPP/FB) a tenu sa campagne de lancement le dimanche 1er novembre 2020 à Bobo-Dioulasso.

Le journal en ligne rappelle que CPP/FB, parti créé le 26 juillet 2020, est seulement en campagne dans le Houet, province dans laquelle il est uniquement présent à ces législatives.

Ouaganews.net écrit aussi qu’à l’ouverture de la campagne des élections du 22 novembre 2020, le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP, au pouvoir), a animé samedi à Ouagadougou, un déjeuner de presse, pour exposer et expliquer le programme de son candidat à la présidentielle, Roch Marc Christian Kaboré.

Quant à Lefaso.net, il signale que c’est au marché de «10 yaar» à Ouagadougou, que le Mouvement patriotique pour le Salut (MPS) a donné le top de départ de sa campagne électorale 2020, dénommée « activités de proximité », le samedi 31 octobre 2020.

Et de souligner que selon les responsables du parti, il s’agit d’une offensive, en attendant l’arrivée du candidat lui-même, Yacouba Isaac Zida.

Burkina24.com relate qu’au deuxième jour de la campagne, c’est à Fada N’gourma dans la région de l’Est que Zéphirin Diabré et son équipe sont allés à la conquête de l’électorat, ajoutant que «c’est une mobilisation des grands jours que les militants de l’Union pour le progrès et le changement (UPC) ont fait montre au stade régional de Fada pour accueillir leur candidat.

Le site d’information met en exergue les propos de Zéphirin Diabré qui a déclaré que : «Moi président, qu’on m’amène le chef des terroristes, on va discuter»

Agence d’information du Burkina

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here