Burkina-Presse-Revue

Décès du père du président du Faso et reconstruction de mosquée au menu des quotidiens burkinabè

Ouagadougou, 28 octobre 2020 (AIB)-Les journaux burkinabè de ce mercredi commentent largement le décès de Bila Charles Kaboré, père du président du Faso sans oublier la reconstruction de la mosquée de Pazani dans l’arrondissement n° 9 de de la capitale.

«Décès Père de Roch : Papa Charles Bila s’est endormi» affiche à sa Une le doyen des quotidiens burkinabè, l’Observateur Paalga.

Le quotidien privé précise qu’hier mardi, le père du président du Faso s’est éteint à 90 ans, alors que son fils Roch Marc Christian Kaboré, candidat à sa propre succession, s’apprête à aller en campagne pour briguer un second mandat.

Pour sa part, le journal privé Le Pays écrit «Décès du père du président du Faso : le témoignage de voisins recueilli à Dapoya».

Selon ce journal, le défunt Bila Charles Kaboré, en dehors du fait que son fils est l’actuel locataire du palais de Kossyam, est un homme qui a servi son pays et a été aussi un serviteur pour les plus pauvres.

Le journal précise que le regretté est un chrétien catholique fervent, qui est resté auprès de ses compatriotes jusqu’à son dernier moment.

Le quotidien d’Etat Sidwaya a lui donné la parole au journaliste Germain Bittiou Nama qui a bien connu le disparu.

Ce dernier affirme à la manchette du quotidien public, «Décès de Bila Charles Kaboré : J’ai vu en cet homme, un personne affable».

Le journaliste Germain Bittiou Nama, confie dans Sidwaya, avoir gardé de l’ancien ministre de la République et ancien gouverneur de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO), l’idée d’«un homme extrêmement simple aussi bien dans sa manière de vivre que dans celle d’aborder les gens».

Les quotidiens du jour ont également traité le sujet de la reconstruction prochaine de la mosquée de Pazani dont la destruction, le 7 septembre dernier sur décision de Justice avait créé des tensions.

A ce sujet, l’Observateur Paalga titre : «Reconstruction mosquée de Pazani : une marche- meeting étouffée dans l’œuf».

Le journal rapporte qu’au cours d’une conférence de presse hier mardi, au Centre national de presse Norbert Zongo (CNP-NZ), la coordination des jeunes musulmans du Burkina Faso (CJMB), a décidé du report d’une marche-meeting initialement prévue le 30 octobre prochain.

L’Observateur Paalga précise que le report a été pris au regard «des concertations et des nouvelles» que le CJMB a eu avec la Fédération islamiques du Burkina (FAIB).

Cependant, selon le quotidien public Sidwaya, les jeunes ont estimé que la concrétisation des promesses des autorités pour la reconstruction intégrale de la mosquée et de ses salles de classes détruites, tarde à se réaliser.

C’est pourquoi, les jeunes invitent le gouvernement à respecter sa parole quant à la facilitation de la reconstruction de la mosquée de Pazani et à l’installation de tentes pour servir d’écoles pour cette année scolaire 2020-2021, rapporte le journal privé le Pays.

Agence d’information du Burkina

NO/WIS

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here