Burkina-Presse-Revue

Liberté de presse et hommage à des députés disparus priorisés par la presse burkinabè

Ouagadougou 21 oct.2020 (AIB)-Les quotidiens burkinabè lus par l’AIB ce mercredi matin, font largement écho de la commémoration de la journée nationale de la liberté de la presse sans oublier l’hommage rendu à trois députés de la 7eme législature disparus en 2020.

«Liberté de la presse au Burkina : Des progrès qui cachent mal des défis», arbore le quotidien privé Le Pays.

Le journal rappelle que le Burkina Faso a célébré le 20 octobre 2020, la journée nationale de la liberté de la presse autour du Thème : «Le journalisme à l’épreuve de l’éthique et de la déontologie en période électorale».

Le quotidien privé indique que le Burkina Faso occupe cette année, le 38e rang mondial et le 5e rang africain sur 180 pays en ajoutant «qu’il n’y pas d’acquis définitifs en la matière».

De son côté, le doyen des quotidiens burkinabè, l’Observateur Paalga titre : «Couverture médiatique en période électorale : Les journalistes à l’épreuve de l’éthique et de la déontologie».

Le quotidien privé indique qu’à l’approche de l’ouverture de la campagne électorale des  élections couplées présidentielle et législatives du 22 novembre prochain, le Centre national de presse Norbert Zongo, a décidé de réfléchir sur cette thématique pour interpeller les journalistes sur leur professionnalisme.

«Dans la même veine, le journal de tous les Burkinabè  Sidwaya affiche à sa une : Journée nationale de la liberté de la presse(JNLP) : Les journalistes appelés au respect de l’éthique et de la déontologie».

Pour le quotidien d’Etat, le thème de la JNLP 2020  invite au respect des règles journalistiques de la part des hommes et femmes des médias qui seront en quête de l’information pour les élections du 22 novembre prochain.

«Hommage à des députés disparus : Larmes et émotions étaient au rendez-vous», mentionne le journal privé Le pays à sa manchette.

Le confrère souligne, qu’hier mardi, les députés de la 7e  législature avec à leur tête, leur président, Alassane Bala Sakandé ont organisé une journée d’hommage à leurs collègues disparus.

Le journal précise qu’il s’agit des regrettés  députés, Salfo Théodore  Ouédraogo, (dima de Boussouma), Oumarou Dicko et Rose Marie Compaoré/Konditamdé.

Pour sa part, l’Observateur Paalga mentionne dans ses colonnes : «Assemblée nationale : Hommage à trois élus».

Le journal souligne que l’Assemblée nationale a initié hier mardi, une cérémonie nationale d’hommage  à trois députés décédés dans l’exercice de leur fonction.

Le quotidien d’Etat Sidwaya écrit également dans ses colonnes : Assemblée nationale : Hommage aux députés disparus sous la VIIe législature.

Pour le journal, la Représentation nationale reste attachée à sa tradition d’hommage à ses membres décédés avant de préciser qu’hier mardi, les députés disparus ont eu leur mémoire honoré par la nation burkinabè.

Le journal public révèle également que les élus locaux de la VIIe législature, en fin de mandat ont salué le travail abattu par leurs défunts collègues pour la consolidation de la démocratie au Burkina Faso

Agence d’information du Burkina

NO/WIS

 

 

 

 

 

 

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here