Burkina-Thomas-Sankara-Déclaration

33 ans après son assassinat, «Thomas Sankara est devenu une référence pour beaucoup» (Mariam Sankara)

Ouagadougou, 15 oct. 2020 (AIB) – «Thomas Sankara est devenu une référence pour beaucoup» a déclaré ce jeudi, son épouse Mariam Sankara, à l’occasion de la commémoration du 33e  anniversaire de l’assassinat du père de la Révolution burkinabè.

«A travers ses idées et les actions posées par la Révolution démocratique et populaire, Thomas Sankara est devenu une référence pour beaucoup», a mentionné ce jeudi dans une déclaration, Mariam Sankara.

L’épouse du prère de la Révolution burkinabè a produit la déclaration à l’occasion de la commémoration du 33e anniversaire de l’assassinat de Thomas Sankara, intervenu le 15 octobre 1987.

Elle en veut pour preuve, «la prise en compte de ses idées par les Nations Unis à travers les OMD (Objectifs du millénaire pour le développement) puis les ODD (Objectifs de développement durable)».

Elle a également évoqué «l’exigence grandissante de la prise en compte des valeurs humaines dans les problématiques de gouvernance et de développement  (si cher au président Sankara) et l’intérêt (de celui-ci) de se prendre en charge individuellement et collectivement».

Le procès de l’assassinat du président Thomas Sankara, constamment bloqué sous la présidence de son successeur Blaise Compaoré, a été réactivé depuis la chute de ce dernier le 31 octobre 2014 à la suite d’une insurrection populaire.

Selon Mariam Sankara, «des inculpés sont aux arrêts. Des enquêtes ont été menées sur l’identification des corps».

«Après la levée du secret défense sur ce dossier par le gouvernement français, nombre d’informations ont été traitées», a-t-elle indiqué.

Elle a donc émis «le vœu que le procès proprement dit intervienne dans les meilleurs délais même si les procédures judiciaires requièrent un certain temps».

Mariam Sankara a également salué le baptême de l’université Ouaga 2 en université Thomas Sankara dont la cérémonie est intervenue ce jeudi sous la présidence du Premier ministre Christophe Joseph Marie Dabiré.

La commémoration a été marquée jeudi après-midi par un dépôt de gerbe par le président du Faso Roch Marc Christian Kaboré et sonnerie aux morts avec la fanfare nationale sur le site du mémorial Thomas Sankara.

Mariam Sankara réside à Montpellier en France depuis l’assassinat de son époux avec  ses deux enfants Philippe et Auguste aujourd’hui, âgés respectivement de 40 et 38 ans.

Agence d’information du Burkina

WIS/ak

Photo : Thomassankara.net 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here