Promotion compétences locales : Le projet PROLI GEAFASA présenté au Passoré
Yako, (AIB)-Le Projet de promotion et de l’innovation locale en gestion de l’eau en agriculture familiale au Sahel ( PROLI-GEAFASA) a présenté le samedi 3 octobre 2020, ses missions aux journalistes et communicateurs du Passoré.
Les innovateurs du Passoré et surtout ceux de la commune rurale Kirsi en plus d’être identifiés, disposent depuis mars 2020, d’un appui conseil et technique dans leur secteur d’activité grâce au Projet de promotion et de l’innovation locale en gestion de l’eau en agriculture familiale au Sahel( PROLI-GEAFASA).
De l’avis du coordonnateur pays, Augustin W. Ouédraogo, le projet veut promouvoir au Burkina Faso et au Sénégal, les innovations locales notamment celles des organisations locales ainsi que la gestion en eau.
Prévu pour une durée de 3ans, PROLI GEAFASA va s’intéresser à cinq régions du Burkina Faso dont la région du Nord à travers la commune de Kirsi dans la province du Passoré où l’ONG Diobass Ecologie est chargée de sa mise en œuvre.
Les domaines concernés sont l’agriculture, l’élevage, la pêche, le maraichage.
Et au terme des trois années de mise en œuvre, le projet devrait être capable d’identifier au moins 25 innovations locales axées sur la collecte, le stockage et la gestion efficace de l’eau, de conduire avec succès les deux sites du projet avec au moins 05 expérimentations conjointes menées par les agriculteurs.
Il faudrait également mettre en place un dialogue politique national et sous régional sur la contribution de l’innovation locale aboutissant à une meilleure gestion de l’eau dans les petites exploitations agricoles.
L’amélioration des moyens de subsistance des petits exploitants agricoles du Sahel et de l’Afrique subsaharien est à prendre en compte également.
Augustin W. Ouédraogo a indiqué que le projet vise concrètement à promouvoir les compétences et les savoir-faire locaux afin de parvenir à la sécurité alimentaire et à la résilience des populations locales face aux changements climatiques.
M. Ouédraogo dit compter sur les journalistes et communicateurs pour rendre davantage visibles, les actions du projet sur le terrain.
«Nous avons présenté le projet aux journalistes et aux communicateurs dans la province du Passoré, dans l’objectif de pouvoir bénéficier de leur appui et de leurs accompagnements dans la mise en œuvre du projet. Nous tenons aussi à les informer, à les sensibiliser sur l’approche du projet afin qu’on puisse accompagner efficacement les innovateurs dans sa mise en œuvre. » a-t-il expliqué.
Agence d’information du Burkina
Zézouma Elie SANOU
( AIB-Passoré)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here