Burkina-Armée-Décès-Hommage

 

Burkina/Hommage : Le Général Ali Traoré fait Grand Officier de l’Ordre de l’Etalon à titre posthume

Ouagadougou, 6 oct. 2020 (AIB) – Décédé le 27 septembre dernier, le Général de division Ali Traoré a été élevé ce mardi, à titre posthume, à la dignité de Grand Officier de l’Ordre de l’Etalon au cours d’une cérémonie d’hommage national à Ouagadougou.

 

Le général de division Ali Traoré, décédé le 27 septembre dernier a été décoré mardi à titre posthume  par le ministre d’Etat, ministre de la Défense nationale et des Anciens combattants, Cherif Sy.

C’était au cours d’une cérémonie d’hommage national à Ouagadougou  présidée par le président du Faso Roch Marc Christian Kaboré.

Dans le livre de condoléance de la famille, le président Kaboré a salué lundi soir, «la loyauté et l’esprit de sacrifice de cet officier de valeur, qui a consacré toute sa vie au service de l’armée et de la Nation».

Les autorités rendant hommage au Général Aly Traoré

«Son passage comme Chef d’Etat-major général des armées, de novembre 2000 à juillet 2009, a révélé les qualités d’un chef proche de la troupe, et son sens de la rigueur et de la discipline», a indiqué le chef de l’Etat Kaboré.

Né le 14 novembre 1950 à Banfora, le général de division Ali Traoré a été Chef d’Etat-major général des armées, de novembre 2000 à juillet 2009.

Aussi, pour Roch Marc Christian Kaboré, «nous avons perdu un officier de grande valeur, qui a fait preuve dans son activité militaire de rigueur, d’intégrité, et qui a apporté également une pierre à la construction de l’armée nationale».

Le chef du gouvernement Christophe Joseph Marie Dabiré s’est également incliné lundi soir, sur la dépouille mortelle de l’illustre disparu et laissé un message dans le livre de condoléances ouvert pour la circonstance.

«Mon Général, ton brillant parcours au sein des forces armées nationales ainsi que les hautes fonctions que tu as occupées au Burkina Faso et à l’étranger, font de toi, un vrai artisan du développement et de la paix», a écrit M. Dabiré.

Le général de division Ali Traoré a été le premier général de l’armée de l’air du Burkina Faso qu’il a dirigé de 1992 à 1999.

Au nom de l’armée de l’air, le Général de brigade Brice Bayala, a rendu hommage à l’illustre disparu.

Il a rappelé que quarante années durant, il a évolué aux côtés du regretté général et il a eu l’occasion de relever ses «qualités de meneur d’hommes».

«Votre commandement à tous les niveaux, de lieutenant à celui de général de division, a été caractérisé par la sérénité, le sens de l’écoute, le sens des devoirs, l’humanisme, le pragmatisme et la loyauté», a témoigné Brice Bayala.

De l’avis de l’adjudant-chef Sibiri Compaoré, son camarade de promotion, le Général de division Ali Traoré était homme de parole, un homme fidèle, qui a un sens élevé du devoir.

«C’est pour toutes ces qualités que la Nation te pleure. Nous sommes fiers de toi. Grand général de notre promotion, nous te disons au revoir», a-t-il dit.

Pour sa fille Yasmina Traoré, la famille, perd «quelqu’un qui a toujours été là» pour elle «quel que soit la circonstance». «Nous perdons notre meilleur professeur», a-t-elle déclaré.

Après la cérémonie d’hommages, le cortège funèbre s’est dirigé vers la grande mosquée de Ouagadougou pour une prière, qui devrait être suivie de l’inhumation au cimetière municipal de Gounghin.

Agence d’information du Burkina

WIS/ak

Source : Direction de la communication de la présidence du Faso

Photo : Direction de la communication de la présidence du Faso

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here