2. Les bénéficiaires de la formation et les responsables de l'AJPEE et de Plan International à la fin des sessions.

 

Prévention contre la Covid 19 : L’ONG AJPEE forment ses partenaires du Bam

Kongoussi, (AIB)- L’Association des jeunes pour la protection de l’environnement et l’élevage (AJPEE) de Kongoussi a organisé une formation sur la prévention et la lutte contre la COVID 19 au profit d’une quatre vingtaine de membres des «Ecoles de maris modèles (EDM)» du district sanitaire de Kongoussi. La formation s’est déroulé les 27 et 28 août 2020 grâce à l’appui technique et financier de Plan International Burkina et KOICA (Agence Coréenne de Coopération Internationale).

Les Ecoles de maris modèles (EDM) sont une initiative de Plan International Burkina dans le cadre du Projet Elimination de la transmission du VIH sida de la mère à l’enfant.

Ce sont des hommes qui accompagnent volontairement leurs épouses dans les formations sanitaires quand elles sont enceintes, et acceptent à leur tour subir les examens demandés par les agents de santé en vue d’éviter la transmission du VIH SIDA au tout nouveau-né.

Dans la province du Bam, sept villages ont des EDM. Il s’agit de Darigma, de Touka, de Yennega, de Boalin et de Temnaoré dans la commune de Kongoussi, de Foulou dans la commune de Sabcé et de Sindri dans la commune de Guibaré.

Chaque école compte 12 membres. Selon le président de l’Association des jeunes pour la protection de l’environnement et l’élevage (AJPEE), Roch Nazaire Sawadogo, l’objectif de la formation est de doter les participants en connaissances nécessaires pour prévenir et lutter contre la maladie à coronas virus (Covid 19).

Cette formation au profit des membres des EDM a été initiée par Plan Burkina en collaboration avec AJPEE qui est leur partenaire de mise en œuvre du projet dans le Bam.

1. Les membres des Ecoles de maris modèles (EDM) en pleine séance de formation.

«C’est dans le cadre de la formation de ses partenaires que nous sommes, que Plan a demandé de réunir tous les membres des EDM afin qu’ils puissent être formés pour prévenir et lutter contre la Covid 19. Les participants au nombre de 84 ont pleinement participé à la formation. Ils n’ont pas été des figurants mais de vrais acteurs. Et au terme de ces sessions de formation, nous sommes très satisfaits parce que nos objectifs sont largement atteints», a expliqué le premier responsable de l’AJPEE.

Un des membres de l’EDM du village de Darigma, Fulbert Ouédraogo s’est réjoui de cette formation initiée par l’AJPEE et son partenaire Plan International.

Il a relevé que les acquis lui permettront non seulement de mieux se comporter dans sa famille pour lutter contre la COVID 19 mais aussi de sensibiliser ses pairs pour éviter cette pandémie.

Le coordonnateur santé de Plan International Burkina Théodore Kaba Bakanho a félicité l’AJPEE pour la tenue effective de ces sessions de formation. Il a précisé que l’initiative témoigne de leur volonté de protéger leurs partenaires et les différentes populations contre la Covid-19.

«Nous avons été très satisfaits parce que la formation a intégré des aspects pratiques de lavage des mains, toute chose qui permettra aux bénéficiaires d’adopter de nouveaux comportements. Nous attendons d’eux qu’ils puissent mettre en pratique ce qu’ils ont appris au cours des séances de causeries éducatives que chaque école organise chaque mois. Et pour les accompagner dans ce sens, chaque participant et chaque école a reçu du matériel d’entretien et de protection (masques, gel hydro alcoolique, dispositifs de lave-mains», a-t-il souligné.

En rappel, ces sessions de formation entrent dans le cadre du projet de l’élimination de la transmission du VIH de la mère-enfant de Plan International Burkina. Elles ont été entièrement financées par l’Agence coréenne de coopération internationale (KOICA) à plus d’un million cent mille francs CFA.

Asmado RABO

AIB-Kongoussi (Bam)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here