Burkina Faso-Presse-Revue

Politique et nécrologie, à la Une des quotidiens burkinabè

Ouagadougou, 29 septembre 2020 (AIB) – Les journaux burkinabè de ce mardi font largement écho du décès du général Ali Traoré et du lancement, la veille, des dépôts de candidatures pour la présidentielle du 22 novembre prochain.

L’Observateur Paalga, le doyen des quotidiens privés du Burkina Faso informe que «le défilé des prétendants (à la présidentielle du 22 novembre) a débuté hier à la CENI».

Selon le journal, le lancement officiel de l’opération  de dépôt de candidature, présidé par le patron de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), Newton Ahmed Barry, a eu lieu le lundi 28 septembre  courant à l’annexe de l’institution à Ouagadougou.

«Immédiatement après, a débuté le défilé des postulants à la présidence du Faso pour leur enregistrement», rapporte L’Observateur Paalga.

Le confrère présente les images des candidats indépendants Issa Ouédraogo et Claude Tassembédo, ainsi que du candidat du «Soleil d’avenir», Pr Abdoulaye Soma, les trois premiers  ayant déposé, hier, leurs dossiers de candidature à la présidentielle.

A ce propos, Aujourd’hui au Faso barre à sa Une : «Dépôts de dossiers pour la présidentielle : Soma, Sawadogo et Tassembedo ouvrent le bal à la CENI».

De son côté, le quotidien national Sidwaya fait observer que «des candidats s’insurgent contre la caution (de 25 millions de  F CFA)», citant les candidats Soma et Sawadogo.

Sous le titre : «Décès de Ali Traoré: Adieu, mon général!» le même journal renseigne que le général de division aérienne, Ali Traoré, Chef d’Etat-major des armées du Burkina du 14 novembre 2000 au 6 juillet 2009, s’est éteint, hier lundi 28 septembre.

Parlant de cette page triste, le journal privé Le Pays met en exergue : «Forces armées nationales : Le général Ali Traoré passe l’arme à gauche».

Pour sa part, L’Observateur Paalga précise que le général Traoré est décédé dans la nuit du dimanche 27 au lundi 28 septembre 2020, en Tunisie où il avait été évacué pour des soins.

Et Aujourd’hui au Faso de mentionner que «Le Gl Ali Traoré s’est éteint en Tunise», avant de souligner que le regretté a été  le premier général et le premier Chef d’Etat-major général des armées, issu de l’Armée de l’Air au Burkina Faso.

Agence d’information du Burkina

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here