Burkina Faso-Presse-Revue

Présidentielle de novembre au Burkina et situation au Mali, au menu des quotidiens burkinabè

Ouagadougou, 28 sept. 2020 (AIB) – Les journaux burkinabè de ce lundi évoquent la situation au Mali, avec la nomination, la veille, d’un Premier ministre (PM) pour la Transition, sans oublier de commenter l’actualité nationale dominée par les élections du 22 novembre prochain.

Dans son éditorial intitulé «Leçons de candidatures», le quotidien national Sidwaya rappelle que les listes des candidats des partis politiques pour les législatives de 2020 sont connues les unes après les autres, la semaine dernière.

«En attendant la tenue du scrutin et le verdict des urnes, la configuration des listes des candidats à la députation révèle des surprises dans l’ensemble», commente l’éditorialiste de Sidwaya qui s’empresse d’ajouter que «les citoyens, qui espéraient ne plus voir certains visages, ont vite déchanté».

A en croire Sidwaya, «il y a des candidatures d’hommes et de femmes en première ligne de la chose politique depuis 1980. Ceux-ci ont vu la mort de la IIIe République, qu’ils ont contribué à bâtir».

Le même journal évoque la présidentielle, arborant : «Présidentielle 2020 : Neuf candidats s’engagent  à réduire les inégalités».

Sidwaya rapporte également que le Premier ministre (PM) de la Transition (novembre 2014-décembre 2015), Yacouba Isaac Zida, a été investi vendredi dernier à Ouagadougou, candidat à la présidentielle du 22 novembre prochain.

A ce propos, le journal privé Le Pays affiche : «Investiture du candidat du MPS (Mouvement patriotique pour le salut) : Yacouba Isaac Zida, le porte étendard», précisant qu’absent à la cérémonie d’investiture, M. Zida a quand même livré un discours.

C’est à juste titre que L’Observateur Paalga, le doyen des quotidiens privés burkinabè parle de «+Télé-investiture+ pour Yacouba Isaac Zida».

Dans la même lancée, Aujourd’hui au Faso (privé), met en exergue : «Congrès MPS : Yacouba Isaac Zida, virtuellement investi».

Ce confrère revient sur la prestation de serment, vendredi, de Bah N’Daw, président de la Transition malienne et de la nomination dimanche de Moctar Ouane, comme Premier ministre (PM) du Mali.

Le quotidien fait observer  qu’il s’agit de «deux hommes pointilleux pour tirer le Mali  de la gadoue !».

Abordant la situation au Mali, L’Observateur Paalga pose cette question : «Moctar Ouané, nouveau PM du Mali : La fin du choc des ambitions ?».

Le journal relate que  Moctar Ouané, 64 ans, ancien ambassadeur auprès des Nations unies, ministre des Affaires étrangères de 2004 à 2009, était l’actuel Délégué à la paix et à la sécurité au sein de la Commission de l’UEMOA.

Et d’indiquer que finalement ce ne sera pas un candidat proposé par le Mouvement du 5-Juin/Rassemblement des forces patriotiques (M5/RFP) qui avait organisé des actions pour demander le départ du régime du président déchu, Ibrahim Boubacar Kéita.

Dans sa ‘’Contre analyse’’, Le Pays se demande si avec la nomination de Moctar Ouané à la Primature malienne «Le M5 (ne sort pas) grand perdant ?», avant de relever que «le M5 ne doit s’en prendre à lui-même».

Agence d’information du Burkina

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here