1. Le présidium à la clôture du projet avec le Haut-commissaire Ali Ouédraogo au milieu.

Bam : L’AFDP clôture avec succès le programme «Son Choix»

Kongoussi, (AIB)-L’association Action pour le développement participatif (AFDP) a clôturé le 17 septembre 2020 à Kongoussi son programme dénommé «Son Choix», lequel a permis en cinq de sensibiliser de lutter contre l’excision et le mariage des enfants dans deux communes du Bam.

Le programme «son choix » est un projet de l’association AFDP de Kongoussi qui a été mis en œuvre de février 2016 à mars 2020 dans les communes de Rollo et de Rouko. Le projet a consisté à mener des campagnes de sensibilisation et des formations à l’endroit des leaders d’opinion, des enseignants, des élus locaux et des filles en vue d’éradiquer l’excision et les mariages d’enfants dans les deux communes.

Le projet a été financé par l’ONG néerlandaise Kinderpostzigels à hauteur de 125 mille Euros durant les cinq ans de sa mise en œuvre.

4. Pour la coordinatrice de l’association Mme Badini Sylvie, le projet a été un succès.

La rencontre bilan et de clôture a réuni le 17 septembre 2020 à Kongoussi, le Haut-commissaire de la province du Bam Ali Ouédraogo, les autorités municipales et administratives et les acteurs de mise en œuvre du projet de la commune de Rouko.

Selon les termes du document bilan présenté à l’assistance, le volet formation  a permis par exemple de toucher 202 filles de 12 à 18 ans, 100 parents de filles, 135 enseignants, 30 agents de santé, 45 leaders coutumiers et religieux.

Pour le chargé de programme du projet Souleymane Thabienga, l’objectif de la rencontre de Kongoussi est de faire le bilan des 5 ans de mise en œuvre du projet prioritairement aux autorités provinciales du Bam.

Les bénéficiaires ont montré leur reconnaissance.

De son avis, les activités ont été menées dans les communes de Rouko et de Rollo et les autorités communales et départementales des deux localités savent bien ce que le projet a fait sur le terrain.

«Malheureusement avec l’insécurité qui s’est installée dans la province, nous avons arrêté le projet dans la commune de Rollo en 2018. Donc la rencontre d’aujourd’hui réunie uniquement les acteurs de mise en œuvre du projet de la commune de Rouko autour de monsieur le Haut-commissaire, du directeur provincial en charge de la femme du Bam, du préfet et du maire de Rouko. Notre souhait est que les autorités accompagnent les efforts du projet soit en accompagnant l’association pour continuer l’œuvre soit en accompagnant directement les relais communautaires que nous avons installés dans les villages» a relaté le chargé de programme.

Le directeur provincial en charge de la Femme et de la Famille du Bam Ousseni Kaboré a félicité l’association pour la mise en œuvre réussie du projet dans la commune de Rouko. «Nous apprécions positivement la réalisation du projet “son choix” au Bam» a-t-il déclaré.

Il a par ailleurs souhaité que l’association bénéficie d’autres financements qui prennent en compte toutes les communes de la province afin de parachever son œuvre de bienfaisance à l’endroit des jeunes filles et des femmes du Bam.

3. Le chargé de programme du projet Souleymane Thabienga a souhaité la pérennisation des acquis.

Quant au haut commissaire de la province du Bam Ali Ouédraogo, il dit avoir été impressionné par les résultats engrangés à l’issue de la présentation du rapport final.

«Nous avons suivi avec attention toutes les présentations et ce qui nous a le plus marqué c’est les actions en faveur du bien-être de la jeune fille et de la femme» a-t-il souligné.

Il a par ailleurs invité les bénéficiaires du projet de travailler à pérenniser les acquis engrangés. A l’adresse des maires, le Haut-commissaire les a exhortés à s’impliquer en termes de relais pour que les acquis enregistrés se pérennisent après le projet.

Agence d’information du Burkina

Asmado RABO

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here