Burkina-politique-élection-signature

Présidentielle 2020: Neuf candidats  s’engagent à réduire les inégalités entre Burkinabè

Ouagadougou 25 sept. 2020 (AIB) -Neuf candidats à l’élection présidentielle de novembre prochain se sont engagés vendredi à mettre en œuvre dix séries de recommandations sur les inégalités proposées par une coalition d’Organisations de la société civile (OSC) «pour un Burkina juste, égalitaire et uni».

La signature de cette convention vise à «influencer les candidats en faveur de la prise en compte des inégalités dans leur programme de gouvernance», a indiqué vendredi, Sylvestre Tiemtoré, membre de la coalition des OSC engagés pour la réduction des inégalités.

Ces recommandations sont, entre autres, l’instauration d’un système de santé et de protection sociale qui réduit l’écart entre les plus riches et les plus démunis, le renforcement de la protection des droits du travail et l’adoption des politiques favorisant un marché du travail inclusif, la promotion de l’égalité de genre et l’autonomisation des femmes et des jeunes filles dans tous les domaines de la vie.

Ces candidats se sont engagés à intégrer dans leurs programmes de société, les mesures proposées par la coalition de la société civile pour contribuer à réduire ces inégalités afin que nul ne soit laissé au bord du chemin.

Il s’agit des candidats Barry Tahirou, Diabré Zéphirin, Farama Ambroise, Kaboré Christian Roch, Kam Yeli Monique, Komboigo Eddie, Ouédraogo Kadré Désiré, Ouédraogo Noel Gilbert et Soma Abdoulaye.

Tous ces candidats ou leurs représentants ont pris part à la cérémonie à l’exception du candidat Zida Isaac Yacouba.

Pour Sylvestre Tiemtoré, les OSC vont s’investir dans un travail de veille à travers l’analyse des programmes et discours de ces candidats via les medias et les espaces et canaux de communication appropriés.

«Nous ferons un travail de veille, d’interpellation et d’information pour une prise en compte totale des engagements pris par les différents candidats» a signalé M. Tiemtoré.

«Sans les épier, nous allons les suivre pas à pas, décortiquer leurs programmes et leurs discours pour informer le grand public pour que nul ne soit oublié dans la marche de notre pays. C’est un travail que nous ferons avec objectivité sans aucun parti pris», a-t-il conclu.

La coalition regroupe une trentaine d’Organisation de la société civile (OSC) conduite par le Secrétariat permanent des Organisations non gouvernementales (SPONG), l’Association des femmes juristes du Burkina Faso (AFJ-BF), le balai citoyen et la Confédération paysanne du Faso (CPF).

Agence d’information du Burkina

PZ/ak

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here