Burkina-Politique-Elections-Appel

Elections au Burkina: le groupe parlementaire Burkindlim appelle les acteurs politiques à la retenue

Ouagadougou, 24 sept. 2020 (AIB) – Le Groupe parlementaire Burkindlim (GPB) a appelé jeudi, les acteurs politiques à œuvrer pour des élections présidentielles et législatives de 2020 «apaisées» et «acceptées» par tous les Burkinabè pour l’encrage de la démocratie au Burkina Faso.

«Je lance un appel pressant aux différents acteurs politiques à la plus grande retenue, à l’observance de la mesure et de la repartie au moment où notre pays se prépare à aller aux élections couplées présidentielles et législatives le 22 novembre 2020», a déclaré le président du groupe parlementaire Burkindlim, Emmanuel Lankoandé.

Pour lui, les acteurs politiques doivent aussi œuvrer pour des élections présidentielles et législatives «apaisées » et «acceptées » par tous les burkinabè pour l’encrage de la démocratie dans le pays.

Membres et sympathisants du groupe parlementaire Bulkimlim ont assisté à l’ouverture des travaux

M. Lankoandé qui s’exprimait jeudi à Ouagadougou, à l’ouverture des travaux des deuxièmes journées parlementaires du groupe Burkindlim, a précisé qu’il s’agira de faire un bilan de son groupe et du programme présidentiel qui court à son terme.

A l’écouter, les échanges placés sous le thème «Contribution du groupe parlementaire Burkindlim à la stabilité institutionnelle et à la mise en œuvre du programme présidentiel sous la 7e législature» consisteront à jeter un regard critique sur les différentes réalisations du président du Faso Roch Kaboré, afin d’envisager des nouvelles perspectives pour les cinq prochaines années.

«Le groupe parlementaire Burkindlim s’est positionné sur l’échiquier parlementaire comme une force et un sanctuaire de réflexions et de propositions d’idées novatrices pour un Burkina nouveau», a-t-il indiqué.

Selon Emmanuel Lankoandé, des acquis ont été constatés, entre autres, dans les secteurs de l’éducation, de la santé mais  de nombreux défis restent à relever pour le développement du pays.

De son avis, le groupe composé de 14 députés issus de 8 partis politiques, a contribué à la l’animation de vie politique par des votes de loi auprès de la majorité présidentielle pour asseoir les bases d’une amorce de développement et de stabilité institutionnelle au Burkina Faso.

Les partis politiques qui composent le groupe parlementaire Burkindlim sont le Faso Autrement, le Mouvement pour la démocratie en Afrique (MDA), le Nouveau temps pour la démocratie (NTD), l’Organisation pour la démocratie et le travail (ODT), le Parti de la renaissance national (PAREN), le Parti pour la démocratie et le socialisme (PDS), le Parti pour le rassemblement et le socialisme (RDS) et l’Union pour la renaissance parti sandaliste (UNIR/PS).

«Nous devons impérativement inscrire le Burkina Faso sur la liste des pays à tradition démocratique avérée par la qualité des animateurs de la scène politique, par la police du discours et par la culture de la pluralité des opinions dans la différence avec les autres», a conclu M. Lankoandé.

Agence d’information du Burkina

NO/ak

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here